Municipales 2020 à Dijon : Transports, environnement, sécurité, projets... comparez les programmes des 3 candidats

Publié le
Écrit par S.L.
Archives.
Archives. © France 3 Bourgogne

Ils sont 3 candidats encore en lice pour le second tour des élections municipales à Dijon qui aura lieu ce dimanche 24 juin : le maire sortant, François Rebsamen (PS), Emmanuel Bichot (LR) et Stéphanie Modde (EELV). Mais quelles sont leurs propositions ? Nous les avons comparées.

Ils ont tous les 3 des dizaines et des dizaines de propositions dans leurs projets. Sur 6 principaux thèmes (transports, écologie, aménagements, sécurité, éducation/culture et Impôts/pouvoir d'achat), quelles sont leurs propositions phares ?

 

Les projets d'aménagements

Quel maire ne rève pas de laisser une trace visible dans sa ville ? Sans surprise, François Rebsamen, le maire sortant promet l'ouverture de la cité de la gastronomie. De son coté, Emmanuel Bichot Emmanuel Bichot veut doter Dijon d'un nouveau parc des expositions alors que Stéphanie Modde veut que Dijon redécouvre ses cours d'eau.

Stéphanie Modde

  • Augmenter significativement les budgets participatifs à 2 millions d’euros par an, au lieu de 360.000 euros aujourd’hui.
  • Rouvrir le Suzon sur la rue du Général Fauconnet pour créer une promenade urbaine. Le cours d’eau sera aussi réaménagé dans sa partie sud, rue d’Auxonne.
  • Retrouver l’Ouche pour proposer un lieu de promenade tout le long de ce cours d’eau.
  • Encadrer les opérations immobilières pour une meilleure intégration afin d’y installer des équipements de proximité et d’y intégrer de la nature en ville.
  • Mettre en place la filière locale des matériaux de construction biosourcés, créatrice d’emplois.
  • Diminuer davantage la publicité pour faire de Dijon une ville apaisée.

Emmanuel Bichot

  • Réviser le Plan Local d’Urbanisme (PLUi-HD) pour favoriser un habitat à taille humaine plus respectueux de la nature et du patrimoine.
  • Créer un parc sur le site de l’ancien hôpital général, en bordure de l’Ouche, à la place des immeubles programmés.
  • Lancer un concours d’architecture pour réaménager la place Grangier sous le thème de la végétalisation.
  • Poursuivre la rénovation du patrimoine (château de Pouilly, Notre-Dame, etc) Etudier la restauration de Saint Philibert.
  • Consulter les Dijonnais sur le projet de restructuration du centre Dauphine et de ses abords.
  • Doter Dijon d’un nouveau Parc des Expositions d’envergure internationale pour renforcer le tourisme d’affaires.

François Rebsamen

  • Limiter l’étalement urbain, protéger les terres agricoles et harmoniser la ville.
  • Végétaliser la place Bossuet et réaménager la rue Monge qui relie la Cité Internationale de la gastronomie et du vin et le coeur de ville.
  • Poursuivre l’embellissement de la place Grangier.
  • Poursuivre la rénovation urbaine de la Fontaine-d’Ouche.
  • Ouvrir la Cité internationale de la gastronomie et du vin en 2021.
  • Soutenir et accompagner la réhabilitation du centre Dauphine avant fin 2022.

 

Les transports

Dans une ville de la taille de Dijon, c'est une question essentielle. Si le développement, plus ou moins poussé, des zones 30km/h ou de la pratique du vélo semblent faire l'unanimité, la place de la voiture ou du tram sont plus clivants.

François Rebsamen

  • Créer des zones 30 dans les quartiers en lien avec les habitants, et devant toutes les écoles.
  • Lancer les études pour l’extension de la ligneT1 du tram jusqu’à Chevigny-Saint-Sauveur.
  • Créer de nouveaux parkings relais.
  • Développer les pistes cyclables, actualiser le schéma directeur en lien avec les usagers et augmenter le nombre de parcs à vélos sécurisés et abrités.
  • Sécuriser l’usage du vélo la nuit en utilisant une peinture phosphorescente pour les aménagements cyclables.

Stéphanie Modde

  • Etudier le prolongement du tramway pour une offre de transport public élargie à un maximum d’habitants dans la ville et la métropole.
  • Développer un véritable réseau métropolitain 100% vélo composé d’un réseau express constitué d’« autoroutes vélo » et d’aménagements sécurisés et continus pour multiplier par 4 la pratique quotidienne du vélo.
  • Généraliser les zones de circulation à 30 km/h pour une ville apaisée.
  • Mettre en place des zones de gratuité des transports publics sur Valmy et le campus. Réduction significative du coût de l’abonnement pour les étudiants.
  • Développer les services vélos au plus près des arrêts de transport en commun.

Emmanuel Bichot

  • Développer les zones 30 km/h pour la sécurité et la tranquillité.
  • Sécuriser les cheminements piétons dont le revêtement glissant du centre-ville.
  • Mettre en place des navettes à la demande pour rejoindre le centre-ville depuis les quartiers mal desservis.
  • Développer un réseau cyclable cohérent et assurer la sécurité des usagers.
  • Remplacer les ronds-points de la LINO par des échangeurs et réaménager la jonction avec l’Arc.

 

A voir aussi : Quelle place pour le vélo à Dijon ?

 

L'environnement

Quelle stratégie de protection de l'environnement ? Réduction des déchets, ou renovation énergétique, chacun à sa stratégie. Mais à l'heure du réchauffement climatique, chaque candidat promeut, à sa manière, le retour de la nature en ville.

François Rebsamen

  • Investir massivement dans la rénovation énergétique des logements publics et des copropriétés dégradées.
  • Poursuivre le développement du réseau de chaleur urbain.
  • Encourager la construction de logements écoresponsables et abordables pour tous.
  • Construire une centrale photovoltaïque sur l’ancienne décharge de Valmy et une centrale de méthanisation fournissant de l’énergie verte.
  • Créer une filière industrielle de production d’hydrogène, énergie renouvelable, pour alimenter les bennes à ordures et les bus.
  • Végétaliser la ville et désimperméabiliser les sols, en particulier les cours d’écoles, pour lutter contre les îlots de chaleur.
  • Développer le permis citoyen de végétaliser sur l’espace public.

Stéphanie Modde

  • Engager un grand plan de rénovation thermique, énergétique et phonique des logements, à destination de l’habitat social mais également des copropriétés dégradées.
  • Créer un chemin vert avec des réseaux de rue végétalisées, réservé aux mobilités douces (piétons, cyclistes…) entre les quartiers et l’hyper centre.
  • Créer des îlots de fraîcheur, selon la configuration des lieux, partout dans la ville, et particulièrement dans les quartiers densifiés.
  • Débitumiser les cours d’école, les parkings.
  • Créer un festival de « jardins éphémères» pour relier nature et culture.
  • Mettre en œuvre une tarification incitative sur la collecte des déchets non recyclable.

Emmanuel Bichot

  • Stopper le bétonnage en limitant le volume de constructions nouvelles et en réhabilitant le bâti existant.
  • Améliorer la qualité de l’eau de l’Ouche en supprimant tout déversement des eaux usées dans les rivières.
  • Restaurer la qualité de l’eau du lac Kir, réaménager la base nautique et repenser cet espace naturel.
  • Instaurer la collecte du verre à domicile au moyen de véhicules propres.
  • Développer le compostage.
  • Préserver et développer les espaces verts dans tous les quartiers.
  • Végétaliser le centre-ville et créer des îlots de fraicheur.

 

La sécurité

Développer les effectifs de policiers ou insister sur les acteurs du quotidien ? Chacun a ses propositions. Notez que les programmes ont été rédigés avant les épisodes de violence de la mi-juin.

Stéphanie Modde

  • Garantir la tranquillité publique, renforcer la présence de la police municipale, de la Brigade verte et d’Ilotiers dans tous les quartiers, et recréer des postes de gardiens d’immeubles en lien avec les bailleurs sociaux.
  • Généraliser l’arrêt à la demande dans les bus de nuit.
  • Favoriser des actions innovantes de prévention, avec la présence de médiateurs citoyens.
  • Renforcer la lutte contre les violences faites aux femmes.
  • Créer des lieux neutres où les victimes de violence peuvent porter plainte, hors des commissariats.

Emmanuel Bichot

  • Augmenter de 50% les effectifs de la police municipale pour une présence de jour comme de nuit.
  • Instaurer une police métropolitaine des transports.
  • Responsabiliser les parents et les jeunes délinquants dans le cadre d’un contrat individuel sur la base des droits et des devoirs.
  • Mettre en place des gardiens assermentés dans les ensembles d’immeubles HLM.
  • Instaurer dans les bus la descente à la demande après 22 heures.

François Rebsamen

  • Rétablir un service d’éducateurs spécialisés abandonné par le Département.
  • Poursuivre le recrutement et la professionnalisation des policiers municipaux, étudier les conditions d’un armement létal et étendre la vidéoprotection.
  • Développer une brigade de police municipale intercommunale des transports.

 

Les impôts / Le pouvoir d’achat

Etablir un programme, c'est bien. Le financer, c'est mieux. Cela peut-il permettre de redonner du pouvoir d'achat aux Dijonnais. Voici les engagements des 3 candidats.

François Rebsamen

  • Geler les taux des impôts locaux pour les 6 prochaines années.
  • Maintenir la gratuité des musées et des bibliothèques, des temps d’activité périscolaire et de la navette électrique DiviaCity.
  • Baisser significativement le prix de l’eau dès avril 2021.

Stéphanie Modde

  • Mettre en place une une tarification sociale de l’eau et de l’énergie.
  • Soutenir le déploiement de la monnaie locale en rendant possible le paiement de services publics municipaux par exemple.
  • Rendre les finances de la collectivité transparentes pour satisfaire les demandes d’informations légitimes formulées par les citoyens.

Emmanuel Bichot

  • Baisser de 5 % le taux de la taxe foncière (-1 % par an).
  • Réduire le train de vie de la municipalité en ramenant le nombre des adjoints de 21 à 15, en diminuant de 30 % des dépenses de communication, en baissant les effectifs du cabinet.
  • Instaurer la gratuité du stationnement la première heure (2 heures le samedi).
  • Mieux contrôler les services publics de l’eau et des transports (divia) pour faire baisser les tarifs.

 

A voir aussi : Quelles mesures en faveur des commerces ?

 

L'éducation et la culture

Quelle politique pour les écoles, les musées ou encore les salles de spectacle ? Grandes ambitions ou projets citoyens ? Sur le sujet, les 3 candidats ne sont pas du même avis.

Emmanuel Bichot

  • Consulter les familles sur le retour de la semaine de 4 jours.
  • Mettre fin aux préfabriqués dans les écoles dijonnaises.
  • Étendre le dispositif Sécur’école à toutes les écoles publiques et privées aux horaires d’entrée et de sortie.
  • Revoir la programmation culturelle des salles de spectacles (Auditorium, Grand Théâtre…) pour qu’elle réponde aux attentes de tous.
  • Réserver la gratuité de l’entrée des musées dijonnais aux habitants de la région.

François Rebsamen

  • Lancer un nouveau plan pluriannuel de rénovation des écoles et les adapter aux périodes de fortes chaleurs.
  • Abaisser le tarif minimum de la restauration scolaire à 0,50€ par repas et maintenir le service public de la cuisine centrale.
  • Faire de Dijon la capitale de l’art contemporain: agrandissement du Consortium, implantation d’œuvres dans l’espace public, lien avec le FRAC.
  • Faire vivre davantage le Grand Théâtre et faire de la bibliothèque la NEF une véritable agora citoyenne au cœur du quartier des arts.
  • Encourager et promouvoir les initiatives d’art urbain dans la ville.

Stéphanie Modde

  • Adapter les écoles aux épisodes de canicule en isolant les bâtiments, en supprimant le bitume des cours d’école.
  • Dégager des marges de manoeuvre sur le budget culture afin de financer les projets citoyens et associatifs.
  • Amener l’art contemporain dans l’espace public, en mettant en valeur aussi bien des initiatives citoyennes que des grands noms de l’art contemporain.
  • Mener une politique massive de sensibilisation aux questions de genre et d’identité sexuelle dès l’école.
  • Créer une maison d’accueil temporaire des enfants (24h/24h) afin de permettre aux parents de pouvoir souffler, de quelques heures à quelques jours, lors d’évènements particuliers de la vie.

 

Il s'agit à pour chaque thématique et pour chaque candidat de selections non exhaustives des propositions . Pour consulter l'intégralité de leurs programmes, il suffit de cliquer sur les liens suivants :

 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.