• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Patrimoine : le Musée Magnin de Dijon fête ses 80 ans

Entre 1881 et 1935, les frère et soeur Magnin ont acquis près de 2000 oeuvres d'art. / © France 3 Bourgogne
Entre 1881 et 1935, les frère et soeur Magnin ont acquis près de 2000 oeuvres d'art. / © France 3 Bourgogne

Si vous ne connaissez pas le musée Magnin, ou si vous l'avez visité il y a longtemps, c'est le moment de le (re)découvrir. Il est situé dans le centre historique de Dijon, rue des Bons-Enfants, tout près du Palais des États de Bourgogne. 
 

Par Sébastien Kerroux / Caroline Jouret

Le musée Magnin porte le nom d'une famille qui été très connue à Dijon jusqu'au début du 20e siècle. Pour ses 80 ans, le musée consacre trois salles à l'histoire de cette famille grâce à qui il a été créé en 1938.

Le musée Magnin est un musée national depuis 1947. Il a la particularité d'être installé dans un des plus bel hôtel particulier de la ville. L'hôtel Lantin, construit au 17e siècle, sous le règne de Louis XIV, pour un notable de la chambre de Bourgogne et de Bresse, est classé monument historique depuis 1939.
 
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Le bâtiment, en pierre rose de Bourgogne, s'ouvre sur une cour intérieure qui a été récemment rénovée et sur un escalier monumental. Au rez-de-chaussée et à l'étage, les murs sont couverts de tableaux. Dans chaque pièce, les meubles de la famille Magnin sont encore là, disposés comme ils l'ont toujours été. 
 
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne



Maurice et Jeanne Magnin, un frère et une soeur passionnés d’œuvres d’art.

La collection d'oeuvres d'art du musée Magnin a été constituée par Jeanne et Maurice Magnin. Ils étaient frère et soeur. Jeanne (1855-1937) et Maurice (1861-1939) étaient les enfants d'un homme politique qui a fait une brillante carrière à Paris. Joseph Magnin (1824-1910), président du Conseil général de Côte-d'Or pendant 40 ans, a été sénateur inamovible, ministre d'Etat, et gouverneur de la Banque de France. 
 
Portrait de Joseph Magnin / © France 3 Bourgogne / Musée Magnin / René-Gabriel Ojéda
Portrait de Joseph Magnin / © France 3 Bourgogne / Musée Magnin / René-Gabriel Ojéda

Le père de Joseph Magnin, Jean-Hugues Magnin avait lui aussi eu un rôle politique en tant que représentant de la Côte-d'Or à l'Assemblée Nationale où il avait été élu en 1848.

Cet homme, doué pour les affaires, avait épousé la fille d'un maître de forges de Brazey-en-Plaine et avait repris et développé cette activité. Le couple avait acheté l'hôtel Lantin en 1829 et en avait fait sa demeure familiale. 

 


Une collection de 2000 œuvres exceptionnelles


Passionné de peinture, Maurice Magnin, était conseiller à la Cour-des-Comptes et sa soeur Jeanne qui avait des talents d'artiste était peintre amateur et critique d'art. Quelques-unes de ses oeuvres son exposées au musée qui porte son nom.

Tout deux ont constitué pendant plus de 50 ans, entre 1881 et 1935, une collection de près de 2000 tableaux, dessins, meubles, et objets d'art, dont ils ont fait don à l'Etat en 1938.

Les premiers achats d’œuvres d’art ont été effectué par Maurice lors des ventes publiques de l’Hôtel Drouot. Jeanne, historienne de l'art, est l'auteur de plusieurs ouvrages parmi lesquels les catalogues des musées des beaux-arts de Dijon, de Dôle et de Besançon. 
 
Ouvrages de Jeanne Magnin / © France 3 Bourgogne
Ouvrages de Jeanne Magnin / © France 3 Bourgogne

Le frère et la soeur, qui n'avaient pas d'héritiers, ont voulu éviter que leur collection soit dispersée lorsqu'ils seraient morts. Ils ont décidé de créer un musée dans leur demeure familiale de Dijon. Ils l'ont fait transformer par un architecte, un ami, Auguste Perret.

Les oeuvres ont été installées au cours des années 1930. La peinture étrangère au rez-de-chaussée, la peinture française principalement au premier étage, selon un principe chronologique. 

Le musée a été inauguré le 16 janvier 1938, sans Jeanne, décédée l'année précédente. Au décès de Maurice en 1939, les biens immobiliers parisiens, de Brazey-en-Plaine et de Dijon, ainsi que leur contenu, ont été légués à la Réunion des musées nationaux.
 
Portrait de Maurice Magnin / © France 3 Bourgogne / Musée Magnin / René-Gabriel Ojéda
Portrait de Maurice Magnin / © France 3 Bourgogne / Musée Magnin / René-Gabriel Ojéda

Dans son testament, Maurice Magnin a fixé à l'Etat diverses obligations : le respect de l'accrochage des tableaux qu'il avait lui-même souhaité et supervisé et l'interdiction de prêter des oeuvres de la collection. 

L'originalité de la collection et son cadre raffiné à taille humaine en font un lieu unique à Dijon. 

 


Jeanne revit sur les réseaux sociaux


A l'occasion des 80 ans du musée, Jeanne a ouvert un compte Facebook. Elle y livre ses anecdotes et quelques souvenirs croustillants. Elle explique ses choix, ses coups de coeurs. Retrouvez là pendant toute la durée de l'exposition du 9 octobre 2018 au 6 janvier 2019 !
 
Jeanne Magnin / © Page Facebook Melle Jeanne Magnin
Jeanne Magnin / © Page Facebook Melle Jeanne Magnin


Reportage : Caroline Jouret - Rodolphe Augier
Montage : Eric Vial
Avec l'interview de Sophie Harent : Directrice et Conservatrice en Chef du Musée Magnin 

 

 

Sur le même sujet

Charny-Orée-de-Puisaye : bilan trois ans après sa création

Les + Lus