Près de Dijon, 300 000 euros de cocaïne saisis grâce au flair d'Oli, le labrador des douanes

Publié le
Écrit par Lisa Guyenne

Les douaniers de Dijon ont mis la main sur environ huit kilos de cocaïne cachés dans une voiture contrôlée sur l'A31 fin juillet. Le conducteur et sa passagère viennent d'être condamnés.

Un homme et son épouse ont été condamnés, le 2 août, à 15 mois de prison ferme pour le premier et 15 mois dont neuf avec sursis pour la deuxième, après que les douaniers de Dijon ont saisi plusieurs pains de cocaïne dans leur voiture.

Contrôlés sur l'A31 au nord-est de Dijon

Dans la nuit du 27 au 28 juillet, les douaniers de Dijon décident de contrôler une voiture sur l'A31, au niveau de l'aire de Brognon en Côte-d'Or. À bord, trois personnes : le conducteur, un Albanais, dit qu'il se rend en vacances en Italie avec sa compagne et leur fille. La famille réside près de Metz.

Sauf que l'homme est en possession de 1 300 euros en liquide, et que la voiture n'est presque pas chargée en bagages. Les douaniers décident de faire venir le maître-chien pour détecter la présence de stupéfiants. Oli, un labrador noir spécialement dressé pour sentir les drogues, marque "très nettement" l'arrêt au niveau du coffre de la voiture.

La drogue était cachée dans la paroi du coffre

Les douaniers finissent par trouver de la cocaïne, dissimulée dans une cache située dans le boîtier à fusibles du coffre. Le butin : sept pains de cocaïne pour un poids de 7,76 kg et une valeur marchande estimée à 314 000 euros. Soit environ 40 euros le gramme.

Jugé quelques jours plus tard, le 2 août, le conducteur a écopé de 15 mois de prison ferme. Sa compagne est également condamnée à 15 mois de prison, dont neuf avec sursis. Le couple a également reçu une amende douanière de 310 000 euros.