Rassemblement contre l'antisémitisme : 400 personnes réunies à Dijon

Ce dimanche 12 novembre, 400 personnes environ ont répondu à l'appel pour manifester contre l'antisémitisme à Dijon.

C'est une masse compacte qui se tenait ce dimanche après-midi place de la République à Dijon pour manifester contre l'antisémitisme. Environ 400 personnes sont venues à l'appel de la Ligue des Droits de l'Homme et à l'appel du Président du Sénat et de la Présidente de l'Assemblée nationale.

Plusieurs prises de paroles ont eu lieu, et une "Marseillaise" a clôturé les discours.

Le collectif "7 octobre" a distribué des tracts lors de la manifestation, rappelant les enlèvements qui ont eu lieu en Israël.

Une femme tenait au-dessus de sa tête un des tracts du collectif "7 octobre", de confession juive, elle explique "qu'on est dans un état d'esprit où on ouvre nos portes, nos bras à tout le monde, on se réunit en communauté, mais on est unis. Nous, on sanctifie la vie, on ne sanctifie pas la mort."

Une autre dame porte une pancarte disant "oui à la population juive de France, non à ceux qui veulent la violence et la haine". Elle estime que sa présence à la manifestation est importante pour "défendre ce peuple, qui a tellement souffert durant des siècles de vie. Je crois que c'est la moindre des choses d'être là aujourd'hui, pour ces juifs qui ne demandent rien à personne, qui ne demandent qu'à vivre dans la paix."

Un homme explique qu'il est venu à la manifestation "défendre les valeurs républicaines. J'ai été choqué par le comportement de certains hommes politiques qui appelaient à manifester, à ne pas manifester, alors que c'est un appel à la citoyenneté, aux valeurs de la République Française [...] Il y a un non-respect des valeurs laïques, c'est ça qui m'inquiète le plus !"

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité