Rubgy : début de saison en division nationale pour le Stade Dijonnais qui s'incline face à Bourg-en-Bresse

Samedi 19 septembre, le Stade Dijonnais recevait Bourg-en-Bresse pour son premier match à domicile en division nationale. Un nouveau championnat créé cette année, avec les 14 meilleurs équipes du monde amateur.

Le Stade Dijonnais recevait Bourg-en-Bresse samedi 19 septembre au stade Bourillot à Dijon
Le Stade Dijonnais recevait Bourg-en-Bresse samedi 19 septembre au stade Bourillot à Dijon © FTV Tiphaine Pfeiffer
Un nouveau championnat, créé en juin 2020, permet d'installer l'équivalent d'un 3ème échelon national. Le stade dijonnais recevait à domicile Bourg-en-Bresse. 

La Division Nationale

Les clubs qui ont accepté de participer à ce championnat, qui sont les 14 meilleurs des clubs amateurs, vont subir une transition en douceur : « il n'y aura donc pas de nouvelles obligations : les règles financières, juridiques ou administratives seront les mêmes pour les clubs de Nationale que celles qu'ils ont connues en 1ère Division Fédérale. » selon la Fédération Française de Rugby.  Ce cadre devrait en revanche être modifié pour la saison suivante (2021/2022).

Ce championnat, imaginé par Bernard Laporte, président de la Fédération en campagne pour sa réélection, est un tremplin pour les clubs les plus structurés : "il n'y aura que des gros matches, c'est une évidence, c'est fait pour ça. Ils vont se rencontrer entre budgets de même niveau, entre équipes de même niveau. Moi, sincèrement, c'est une division qui va me passionner, et que je vais regarder avec attention car il y a beaucoup de matches intéressants !" 

Du lourd au Stade Bourillot 

Dans un nouvel écrin, un stade remis à neuf, avec une nouvelle pelouse, il est vrai qu'après un déplacement à Bourgoin la semaine dernière, la Stade Dijonnais s'attaquait samedi soir une nouvelle fois à du lourd, en recevant Bourg-en-Bresse. 
Les Bressans sont cette année de sérieux prétendants à la montée ! Leur expérience a parlé en inscrivant le seul essai du match : en combinaison, Dupouy et Dupont transpercent la défense, leur ailier Cailleaud achève le travail.
Grâce à son ouvreur Fuertes au sommet de son art, Dijon reste au contact avant de céder en fin de match.
Les Dijonnais commettent trop de fautes, souvent sanctionnés, ils s'inclinent 18 à 22 mais décrochent le point de bonus défensif.

Pour Renaud Gourdon, entraîneur du Stade Dijonnais, "on a été au rendez-vous sur l'engagement, sur l'envie. On voit qu'il nous reste beaucoup de choses à régler pour que rugbystiquement on soit capable de gagner ce genre de rencontre. Ca se joue sur des détails, ça se joue sur la discipline, sur deux trois choses où aujourd'hui on n'est pas encore au point, mais on va travailler pour. Mais il reste beaucoup de matchs, ce n'est que le début de l'année." 

Travailler encore, s'aguerrir pour tirer son épingle du jeu dans ce championnat où au total 9 équipes sur 14 ont déjà connu la ProD2.
Dijon sait que la saison qui l'attend sera ardue !
 
Le reportage de Maryline Barate et Tiphaine Pfeiffer
Intervenants :
Rugby : match à domicile pour le stade Dijonnais en recevant Bourg-en-Bresse


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby sport