• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Salaires, retraites, service public… Qui appelle à la grève mardi 19 mars ?

image d'illustration
image d'illustration

Salaires, service public, fiscalité, retraites, transition écologique… Un appel à la grève est lancé par plusieurs syndicats mardi 19 mars 2019.
 

Par avec AFP

FO, la CGT, Solidaires et les organisations de jeunesse Unef (Union nationale des étudiants de France) et UNL (Union nationale lycéenne) appellent à une journée d'action et de grève mardi 19 mars  2019.

"Nous sommes déterminés à nous mobiliser, car nous ne voulons pas être spectateurs, ni caution de décisions qui pourraient être prises en matière sociale à l'issue du grand débat", explique Yves Veyrier, secrétaire général de FO (Force ouvrière).

"Avec la CGT, nous nous sommes accordés sur la date du 19 mars. Évidemment, si les autres s'étaient associées, cela aurait donné plus de force", dit-il en regrettant l’absence de la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC.
 



La grève est "le seul moyen pour les syndicats quand ils n'ont pas été entendus. Dans les entreprises, on observe que la grève, quand il y a revendication sur les salaires, permet d'obliger les employeurs à se mettre autour de la table".

Les revendications de FO incluent notamment l’augmentation générale des salaires, la revalorisation des pensions, retraites et minima sociaux, ainsi qu’une hausse du point d'indice pour les fonctionnaires.

Le syndicat veut aussi "une fiscalité basée sur un rétablissement de la progressivité du système fiscal par une augmentation du nombre de tranches et l'arrêt de la hausse de la fiscalité sur la consommation". 

S'agissant de la transition énergétique, FO souhaite la mise en place d'une transition qui soit "juste socialement et économiquement".


 

Quelles sont les perturbations prévues ?


En Bourgogne - Franche - Comté, le service sera normal sur tous les TER et TGV régionaux, indique la SNCF.

A Dijon, Divia précise que le service sera assuré à 75%.
Les lignes de tram T1 et T2 circuleront normalement. Le service sera assuré de 5h30 à 0h15. En revanche, des perturbations sont prévues sur certaines lignes de bus. 

Dans certains établissements scolaires, des perturbations sont annoncées notamment au niveau de la restauration ou du périscolaire. Certaines écoles seront même fermées. 
"Il s'agit d'un mouvement de grève national. Les décisions d'ouverture ou de fermeture des structures sont prises en fonction du nombre d'agents présents, permettant d'assurer l'accueil des enfants en toute sécurité et sont donc susceptibles de modifications", dit la mairie de Dijon. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Décès de Nilda Fernández : le chanteur franco-espagnol a vécu 5 ans dans l’Yonne

Les + Lus