• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Soutenez le projet de numérisation du fonds d'archives de Charles de Montalembert !

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

C'est un fonds d'archives exceptionnel. Conservé au Château de La Roche-en-Brénil (21) il a été microfilmé il y a quelques années mais pour qu'il puisse être mis en ligne il faut maintenant le numériser : une souscription publique est lancée par la Fondation de patrimoine pour financer l'opération.

Par Caroline Jouret

Imaginez un peu ! 204 bobines de microfilm de 30 mètres chacune... Soit plus de 6 kilomètres de microfilm à numériser. 120 000 vues. C'est un travail énorme, mais d'un intérêt essentiel pour les historiens qui s'intéressent à la vie politique et sociale en France et en Europe au 19e siècle.

Car Charles de Montalembert a été un Européen avant l'heure. Issu d'une famille d'aristocrates qui avait fui la révolution, il est né en Angleterre, à Londres, en 1810. Le jeune homme, tête bien faite, brillant esprit, excellent élève a fait des études en France au Lycée Condorcet.

Parlant plusieurs langues parfaitement, il a parcouru de nombreux pays, de l'Italie à l'Irlande, en passant par l'Allemagne, nouant au passage d'étroites relations amicales et épistolaires avec les grands intellectuels de son temps.

L'homme avait des idées libérales... Une position à tenir et à défendre dans une société post-révolutionnaire divisée et agitée par de grands débats de société. Charles de Montalembert avait une plume et des talents de tribun. 

Homme politique, journaliste, écrivain, il a su se faire entendre et a laissé à la postérité de très nombreux écrits : des discours, des articles rédigés pour la presse, des essais, son journal intime aussi.

Ses sujets de prédilection :  les libertés publiques, toutes les libertés. Liberté de conscience, liberté de la presse, liberté d'enseignement (il est l'un des principaux fondateurs de la Loi Falloux), liberté des peuples, liberté d'association, entre autres.  

En Côte d'Or, les manuscrits qu'il a laissé au Château de la Roche-en-Brenil revêtent une importance de premier ordre. Avec ses lettres et celles qu'il a reçu en retour, la presque totalité de sa correspondance a pu être reconstituée. Microfilmée entre 1976 et 2010, elle n'est accessible qu'aux Archives Départementales de la Côte-d'Or.

Grâce à la numérisation, cette correspondance pourra être mise en ligne et deviendra ainsi consultable à distance.  

L'association des amis de Montalembert, les Archives départementales de la Côte-d'Or, et la Fondation du Patrimoine ont lancé une souscription publique pour financer l'opération. Les donateurs peuvent bénéficier de déductions fiscales. 

Reportage : C. Jouret - D. Rabeisen
Montage : C. Ngoc
avec
- Eugène de Montalembert : Arrière arrière-petit-fils de Charles de Montalembert
- Jacqueline Lalouette : Présidente de l'Association des amis de Montalembert
- Edouard Bouyé : Directeur des Archives départementales de la Côte-d'Or

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus