Vaccination Covid-19 : coup d'accélérateur sur le week-end avec les doses Astra Zeneca

La vaccination s'accélère en ce week-end du 6 et 7 mars. La dotation en doses AstraZeneca va permettre de relancer le plan de vaccination. Certains centres affichent complet dès ce samedi matin 6 mars.

1 dose d'AstraZeneca permet de vacciner 10 personnes.
1 dose d'AstraZeneca permet de vacciner 10 personnes. © Denis Colle - France Télévisions

Des doses du vaccin AstraZeneca sont mises à disposition par les hôpitaux de la région de centres de vaccination dès ce samedi. Selon les départements, de nouveaux créneaux de rendez-vous en centres peuvent être ouverts ou bien des patients sur liste d’attente sont rappelés.

Par exemple, le centre de vaccination en centre-ville de Dijon rue Devosge va délivrer 350 doses sur la matinée avec du renfort en personnel. De plus, un centre de vaccination éphémère ouvrira également ses portes au siège de l’ARS, à Dijon (150 doses dans la matinée)

En Haute-Saône, 200 doses d'AstraZeneca vont être distribuées dans deux centres de vaccination, à Vesoul et à Luxeuil. Dans le Doubs et dans le Jura, des doses supplémentaires sont aussi en cours d'acheminement (lire notre article). 

​​​​​​Une accélération voulue par l'exécutif

C'est un coup d'accélérateur qui est donné à la vaccination ce week-end, des centres éphémères sont ouverts en France, ainsi que des hôpitaux militaires qui participeront  "à l'effort vaccinal" , comme l'a tweeté le Premier ministre Jean Castex.

L'exécutif a rappelé ses objectifs: au moins 10 millions de premières injections d'ici mi-avril, 20 millions d'ici mi-mai et 30 millions d'ici l'été.
Concrètement, les autorités sanitaires veulent mettre le turbo grâce aux centaines de milliers de doses du vaccin AstraZeneca restées dans les placards, le produit étant jusqu'ici réservé aux soignants, dont certains l'ont boudé, et aux 50-64 ans atteints de comorbidités.

Les nouvelles recommandations d'utilisation du vaccin AstraZeneca permettent aussi de vacciner plus largement la population. De plus, dimanche 7 mars à Auxerre au Centre des Congrès Auxerrexpo, un centre éphémère va être monté pour vacciner plus largement.
Pierre Pribile, directeur général de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté, explique les raisons de l'accélération de la vaccination ce week-end.

Pierre Pribile, directeur général de l'ARS BFC, explique les raisons de l'accélération de la vaccination

Le reportage d'Anne Berger et Sylvain Bouillot
Intervenants :

Vaccination salle Devosges à Dijon

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19