• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Vivre ensemble : le service civique est un engagement qui séduit de plus en plus

Camille, Barthélémy, Emilie et Marie-Charlotte, quatre volontaires du service civique à Dijon / © France 3 Bourgogne
Camille, Barthélémy, Emilie et Marie-Charlotte, quatre volontaires du service civique à Dijon / © France 3 Bourgogne

Ils ont entre 16 et 25 ans et ont à cœur d’aider les autres. Le service civique leur permet de réaliser cette envie. A Dijon, ils sont 87 volontaires, épaulés par l'association Unis-Cité. Leur priorité est d'aider les gens dans le besoin.

Par Léo Bonizec

Le service civique c’est quoi ?


C'est un engagement volontaire au service de l'intérêt général ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans, élargi à 30 ans aux jeunes en situation de handicap. Accessible sans condition de diplôme, le service civique est indemnisé et s'effectue en France ou à l'étranger.

Il a été créé par la loi du 10 mars 2010 par Martin Hirsch et est entré en vigueur le 13 mai 2010. Il a pour objectif de renforcer la cohésion nationale et de favoriser la mixité sociale et offre la possibilité aux jeunes de 16 à 25 ans de s'engager pour une durée de 6 à 12 mois dans une mission d'intérêt général dans 9 domaines différents, reconnus prioritaires pour la Nation : éducation, solidarité, santé, culture et loisirs, environnement, développement international et humanitaire, mémoire et citoyenneté, sports, intervention d'urgence en cas de crise.

Depuis août 2015, le service civique est élargi à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap. 75% des jeunes engagés sont en situation d'emploi ou de formation 6 mois après leur mission de service civique (sondage de TNS Sofres, 2013).

Le service civique ouvre droit à une indemnité financée par l’Etat : elle est de 470,14 euros net par mois quelle que soit la durée hebdomadaire du contrat.
En plus de ces 470,14 euros, il est possible de percevoir une bourse de 106,94 euros si :
  • Vous êtes bénéficiaire du revenu de solidarité active (RSA) au moment de la signature du contrat de Service Civique ou si vous appartenez à un foyer bénéficiaire du RSA ;
  • Vous êtes titulaire d’une bourse de l’enseignement supérieur du 5ème, 6ème ou 7ème échelon au titre de l’année universitaire en cours. Ce critère ne vous concerne donc que si vous poursuivez vos études en même temps que votre mission.
Enfin, les organismes d’accueil doivent verser une prestation nécessaire à la subsistance, l’équipement, l’hébergement ou au transport. Elle peut être servie en nature, au travers notamment de l’allocation de titre-repas, ou en espèces. Le montant minimal mensuel de cette prestation est fixé à 106,94 euros.


Ils sont 87 volontaires à Dijon


Barthélémy est l'un d'entre eux. Une fois son baccalauréat en poche, il a ressenti le besoin de faire une pause pour réfléchir à son orientation professionnelle.

Ne voulant pas être inactif pour autant, le jeune homme a choisi d’aider les personnes les plus démunies. Grâce au service civique et à  l’association Unis-Cité, Barthélémy donne de son temps aux Restos du Cœur deux jours par semaine. Il travaille également auprès de personnes âgées isolées deux autres jours par semaine.

Sur Dijon, Unis-Cité est un gros pourvoyeur de volontaires du service civique. Cette année, 87 jeunes ont trouvé des missions d'intérêt général par l'intermédiaire de cette association.

Le reportage de Marilyne Barate, Damien Rabeisen, Yoann Danjou et Philippe Sabatier, avec les interviews de :

  • Barthélémy Bezzon, volontaire de 21 ans
  • Camille Oneglia, volontaire de 25 ans
  • Marie-Charlotte Merkel, volontaire de 23 ans
  • Emilie Triboulet, volontaire de 20 ans
Reportage service civique
Ils ont entre 16 et 25 ans et ont à cœur d’aider les autres. Le service civique leur permet de réaliser cette envie. A Dijon, ils sont 87 volontaires, épaulés par l'association Unis-Cité. Leur priorité est d'aider les gens dans le besoin. - Marilyne Barate, Damien Rabeisen, Yoann Danjou et Philippe Sabatier

 

Vivre ensemble

Depuis début janvier, la rédaction de France 3 Bourgogne a lancé une nouvelle rubrique hebdomadaire qui fait la part belle au vivre ensemble. Chaque lundi, nous vous racontons l'histoire de femmes et d'hommes qui ont décidé de mettre de côté leurs différences pour agir de concert. Lien social et solidarité sont leur moteur.

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus