Cet article date de plus de 8 ans

Laurent Grandguillaume a entamé sa mission parlementaire sur l’entreprenariat individuel

Le député PS de Côte-d’Or a été chargé par le Premier ministre du dossier sensible de l'entreprenariat individuel. En clair, il doit plancher sur le statut des entreprises de petites tailles et tenter de régler les oppositions récurrentes entre les artisans et les auto-entrepreneurs.
Mardi 1er octobre 2013, c’était la rentrée pour les députés à l’Assemblée nationale. Pour Laurent Grandguillaume, député PS, c’était une double rentrée puisque ce jour-là il a réuni pour la 1ère fois tous les acteurs du dossier sur l’entreprenariat individuel pour lequel il doit rendre un rapport le 15 novembre prochain. Ce rapport sera une base pour le futur projet de loi sur l’artisanat, le commerce et les très petites entreprises de Sylvia Pinel, ministre de l’Artisanat.
C’est la 1ère d’une série. Laurent Grandguillaume va en effet réunir ces acteurs chaque jeudi jusqu’à la mi-novembre. Parmi eux, des représentants du Medef, de la CGPME, de la CAPEB, de la Fédération des auto-entrepreneurs, des CCI, des chambres de métier… Parmi les axes de discussion prévus lors de ces réunions : comment faire pour que monter et diriger une entreprise ne soit pas un parcours du combattant, harmoniser les statuts fiscaux et sociaux… entre les  3,4 millions d’entreprises de moins de 10 salariés, trouver des solutions à la polémique entre les petites entreprises et les auto-entrepreneurs…

Pour en savoir plus, voir :Le reportage d'Eric Sicaud, Isabelle Rivierre et Francis Nivot (montage de Philippe Sabatier) avec les interviewes de :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique économie entreprises laurent grandguillaume