Notre-Dame d'Etang s'envole dans les airs

L'imposante vierge de Notre-Dame d'Etang de Velars-sur-Ouche, en Côte-d'Or, a été hélitreuillée mardi 14 mai 2013. Tous les éléments de la statue, dont certains pèsent plus d'une tonne, seront descendus en bas de la colline. C'est la suite d'une importante phase de restauration. 

Notre-Dame-de-l'Etang
Notre-Dame-de-l'Etang
Pour Notre-Dame d'Etang, l'heure est venue de prendre la voie des airs. Haute de huit mètres et pesant 10 tonnes, cette statue de la Vierge est l'une des plus imposantes de France. Elle est située sur une colline à 545 mètres d'altitude, à Velars-sur-Ouche, près de Dijon. Inauguré en 1896, le monument menaçait de s'effondrer. Son piteux état nécessite donc aujourd'hui d'importants travaux de restauration.

Après une première phase de travaux, place aujourd'hui à son envol par hélicoptère. Certains éléments sont transférés par les airs de la chapelle vers l’abri de chantier situé à la rente des Bons Pasteurs, en bas de la colline. Le poids de chaque élément se situe entre 325 kg pour le plus "léger", la couronne, et 2 150 kg pour le plus "lourd", la base de la statue.

Un ange passe
Un ange passe
Le corps de la statue
Le corps de la statue


D'autres éléments sont descendus par camion. Une opération spectaculaire mais aussi très délicate, car la fonte est un matériau très cassant aux chocs. La dépose doit se faire sans arrachement ni "à-coups" pour éviter de déstabiliser l’ossature porteuse. La statue y sera visible par le grand public avant de partir en restauration, pour un coût total estimé à 2,7 millions d'euros.





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine religion société