Pédopornographie : trois conseillers municipaux d'Echenon démissionnent après la mise en cause de leur maire

Publié le
Écrit par Antoine Comte .

Le village d'Echenon, en Côte-d'Or, est dans la tourmente depuis les soupçons de pédophilie pesant sur son maire Dominique Lott. Jeudi 8 décembre, trois conseillers municipaux ont démissionné. Plusieurs habitants du village ont envoyé une lettre à Emmanuel Macron pour demander le départ de l'édile.

Nouveaux rebondissements à Echenon, où trois conseillers municipaux ont démissionné jeudi 8 décembre après la mise en cause de leur maire dans une affaire de pédopornographie.

Depuis le 15 novembre et la garde à vue du premier fonctionnaire de la commune Dominique Lott pour "diffusion, détention et acquisition de l'image d'un mineur représentant un caractère pornographique", la commune côte-d'orienne traverse une période compliquée.

Un conseil municipal divisé, des habitants remontés

A Echenon, le tableau est bien sombre. D'un côté, un conseil municipal sous tension face au mutisme de l'édile. Le 25 novembre dernier, à l'occasion de la première réunion des élus depuis l'affaire, le 3e adjoint François-Xavoir Rouhette avait annoncé aux habitants, rassemblés devant la mairie, que l'édile entendait rester en place jusqu'à son procès, prévu en avril prochain. 

Nous ne nous reconnaissons plus dans les valeurs actuelles de la mairie et des membres de son conseil municipal

Extrait du communiqué annonçant la démission de Corinne Viard et Michaël Mille, ex-conseillers municipaux d'Echenon

Le conseil avait aussi pris la décision de ne pas démissionner pour gérer les affaires courantes, ce qu'avaient contesté les habitants. Mais ce jeudi 8 décembre, trois conseillers municipaux ont quitté leur poste avec fracas: "nous ne nous reconnaissons plus dans les valeurs actuelles de la mairie et des membres de son conseil municipal [..] Nous sommes intrigués, d’être les seuls à avoir démissionné à ce jour. Que penser du reste du conseil ?" ont déclaré Corinne Viard et Michaël Millet, deux des démissionnaires, dans un communiqué consulté par France 3 Bourgogne.

De l'autre côté, des habitants à bout. Très vite, un collectif de parents d'élèves avait mis sur pied une pétition demandant le départ de Dominique Lott. Malgré plus de 610 signatures recueillies, l'édile n'a pour l'instant pas changé d'avis. Sans réponse de la préfecture de Côte-d'Or, trois mères de famille ont décidé de s'adresser directement au président de la République pour faire changer les choses.

C'est la dernière chance de faire respecter les valeurs de la République, de faire respecter les droits des enfants et de redorer le blason de notre ville

Wardia Haya-Cartaut, habitante d'Echenon et signataire du courrier

"Le 5 décembre, on a décidé d'envoyer une lettre car c'est notre dernier recours pour obtenir la démission de Dominique Lott, explique Wardia Haya-Cartaut, habitante d'Echenon et signataire du courrier. Tout ce qu'on a fait jusque là, les manifestations, les pétitions, ça n'a rien donné".

Dans les faits, Emmanuel Macron aurait en effet le pouvoir de révoquer Dominique Lott. "On s'est fait aider par une avocate, car c'est trop important. C'est la dernière chance de faire respecter les valeurs de la République, de faire respecter les droits des enfants et de redorer le blason de notre ville" continue Wardia Haya-Cartaut. "Avant, personne ne connaissait Echenon. Aujourd'hui, c'est l'inverse, car nous sommes associés à cette affaire abject" conclut la jeune femme.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité