Pénurie de baby-sitters : à Dijon, "on a plus de demandes que d'offres"

Publié le
Écrit par Lisa Guyenne

Dans l'agglo dijonnaise, de plus en plus de parents ont du mal à recruter une baby-sitter. Les besoins sont très élevés et les entreprises spécialisées recherchent des dizaines de personnes.

C'est un cas de figure toujours plus courant dans l'agglomération dijonnaise : des parents qui s'arrachent les cheveux pour trouver une baby-sitter, parfois obligés d'adapter leurs horaires de travail ou de poser des RTT pour s'occuper de leurs enfants faute d'avoir trouvé une garde. "On a beaucoup de besoins", confirme Marlène Messagé, responsable de l'agence Babychou Services. 

Des demandes croissantes face à la pénurie de places dans les crèches

L'agence dijonnaise organise en ce moment une session de job-datings, à la recherche d'au moins 100 baby-sitters à temps plein ou partiel, sur toute l'agglomération et jusqu'à Beaune. "On considère qu'il nous faut au moins cinq intervenants par famille, pour pallier au turnover que l'on peut avoir avec les étudiants puisque l'on s'adapte à leurs disponibilités : partiels, vie privée..."

Et la demande de la part des familles s'accroît sans cesse. "Dijon s'agrandit de jour en jour, de plus en plus de familles sont à la recherche d'une garde à domicile car les places en crèche se font de plus en plus rares. Pareil pour les assistantes maternelles. On a pluss de demandes que d'offres."

Si vous êtes intéressés, vous pouvez contacter l'agence Babychou. Les contrats, en CD2I, sont rémunérés à l'heure, à raison de 10,97 euros par heure.