PORTRAIT. Meriame Terchoun, joueuse au DFCO, participe à la Coupe du monde féminine : "elle est très travailleuse"

La milieu offensive du DFCO Meriame Terchoun participe actuellement à la Coupe du monde féminine de football avec l'équipe suisse. Le groupe affrontera ce samedi 5 août l'Espagne, à 7 heures (heure française) en huitième de finale.

Elle est arrivée au sein du DFCO la saison dernière. Elle a offert au club son maintien en D1 féminine avec un but lors de la dernière journée de championnat, face à Montpellier.

Meriame Terchoun, milieu offensive de la section féminine du club dijonnais, a été appelée avec l'équipe suisse pour la Coupe du monde de football, qui se joue actuellement en Australie et en Nouvelle-Zélande. L'équipe a accédé aux huitièmes de finale et affrontera l'Espagne ce samedi 5 août à 7 heures (heure française) à Auckland (Nouvelle-Zélande).

"J'ai regardé tous les matchs, réagit Sébastien Joseph, l'entraîneur de la section féminine du DFCO. Meriame fait partie des joueuses qui sont systématiquement convoquées avec l'équipe suisse. Elle entre plutôt en fin de match, mais je l'ai trouvé intéressante durant les deux matchs où elle a joué". 

Elle était vraiment excitée d'aller au mondial

Cécilie Sandvej, joueuse du DFCO

"Elle était vraiment excitée d'aller au mondial", raconte Cécilie Sandvej, sa coéquipière danoise. Elle n'est pas de nature trop stressée, mais c'est quelqu'un de vraiment très travailleuse, et inspirante". 

Première saison en tant que professionnelle

La joueuse, qui a fait une grande partie de sa carrière au FC Zurich, en Suisse, avec un passage au FC Bâle, était pour la première fois professionnelle cette saison. "On est content de son évolution. Il y a eu un temps d'adaptation, mais elle est vraiment montée en régime. On l'a recrutée pour ses qualités techniques, notamment sa vitesse", décrit Sébastien Joseph. 

La section féminine a en attendant repris l'entraînement le 31 juillet dernier sans sa milieu offensive. "C'est bizarre de reprendre sans elle", ajoute Cécilie Sandvej, "mais on sait pourquoi elle n'est pas là." "Son retour dépendra bien sûr du parcours de la Suisse, mais elle aura aussi droit à des jours de repos", précise de son côté l'entraîneur. 

La joueuse est encore engagée au moins une saison avec le club dijonnais. "Je pense qu'elle est contente de pouvoir être en France, et surtout de pouvoir être entièrement professionnelle", analyse sa coéquipière.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité