Le Creusot : des salariés de France Eole manifestent

Les salariés de France Eole s'inquiètent pour leur avenir / © Anthony Borlot
Les salariés de France Eole s'inquiètent pour leur avenir / © Anthony Borlot

Une nouvelle manifestation est organisée à l’usine de fabrication de mâts d’éolienne du Creusot, en Saône-et-Loire, vendredi 25 août 2017. Les salariés veulent obtenir des garanties sur les projets de reprise des sites bourguignons.

Par B.L.

Francéole est le seul fabricant français de mâts acier d’éolienne.
Le groupe est en redressement judiciaire depuis le 17 mai 2017. Il possède deux sites en Bourgogne : l’un au Creusot, en Saône-et-Loire, et l’autre à Longvic, en Côte-d’Or.

Une offre de reprise a été déposée le 24 juillet pour le site de Franceole au Creusot qui emploie une centaine de personnes. Ce repreneur potentiel est l’entreprise Matière, qui construit des ponts métalliques. Le maintien de 46 emplois seulement est garanti. Le groupe Matière veut aussi diversifier l'activité de l'usine et construire des ponts à la place d'éoliennes.

Une offre de reprise a aussi été déposée à la mi-août pour le site de Franceole, à Longvic, en Côte-d’Or. Le fonds d'investissement Nimbus propose dans une "lettre d'intention détaillée" de maintenir la quasi-totalité des emplois de Longvic, soit une cinquantaine.

Le dossier doit être examiné jeudi 7 septembre au tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus