Des défenseurs des renards portent plainte contre la Fédération de chasse du Doubs

Dépôt de plainte contre la fédération de chasse du Doubs par des défenseurs du renard / © Eric Debief- France télévisions
Dépôt de plainte contre la fédération de chasse du Doubs par des défenseurs du renard / © Eric Debief- France télévisions

A la veille de l'ouverture de la chasse dans le Doubs, des environnementalistes ont déposé plainte pour "destruction d’une espèce(le renard) utile à la nature, à l’agriculture et à la santé humaine". Un acte militant pour rappeler que cet animal rend des "services à la nature". 

Par Isabelle Brunnarius

Le renard est classé parmi les nuisibles. Mais cet animal sauvage a un rôle déterminant à jouer dans la lutte contre l'échinococcose alvéolaire, selon ses défenseurs. Il limiterait aussi les risques de contamination de la maladie de Lyme. Malgré la mobilisation de plusieurs collectifs,  le renard est toujours classé parmi les animaux nuisibles. Il est par conséquent régulièrement chassé, piégé voire déterré. D'où l'action de ses défenseurs devant le commissariat de Besançon avait dépôt de la plainte auprès de la Police Nationale. 

Dans leur communiqué signé par Alain Prêtre, ces militants rappellent que "Les chiffres officiels fournis par la fédération de chasse du Doubs indiquent que, chaque année, dans ce Département, ce ne sont pas moins de 4000 renards qui passent de vie à trépas".

Alain Prêtre sait que cette action est symbolique car ils ont "conscience que (leur) plainte n’aboutira pas. Et pour cause, le renard est une espèce chassable. Nous voulons néanmoins par cette action souligner  l’absurdité de la loi et attaquer les chasseurs du Doubs, responsables, selon nous de la destruction gratuite de cette espèce. A l’heure où les scientifiques  parlent « d’effondrement de la biodiversité » pour désigner le naufrage du Vivant, les chasseurs du Doubs, eux, poursuivent leurs expéditions punitives contre le renard et autres espèces".

Dans le Doubs, le renard, le corbeau freux et la corneille noire sont considérés comme nuisibles selon les services de l'Etat. Mais le renard n’est pas classé « nuisible » dans le département de la Savoie (73). 
 


Fin 2018, le collectif  Renard du Doubs, avait obtenu une avancée. Ce collectif s'est retrouvé autour de la table avec les services de l'Etat et la fédération de chasse du Doubs. La réinscription du renard dans la catégorie des animaux susceptibles d'occasionner des dégâts (= animaux nuisibles) s'accompagnait de l'obligation réglementaire de mettre en place une gestion adaptative du renard à l'échelle communale qui tiendra compte de l'abondance des campagnols. 
"Cette mesure, explique le collectif Renard du Doubs, dont les modalités précises restent à définir, sera mise en place sous la responsabilité de l'administration préfectorale avec la participation des membres de la formation spécialisée, mais également de la FREDON et des services départementaux de la santé. La destruction gratuite des renards ne sera ainsi plus possible et on s’oriente vers une « gestion » décidée chaque année à l’échelle communale en fonction des niveaux de populations de rongeurs prairiaux." Aujourd'hui, la fédération de chasse du Doubs a indiqué que cette gestion préventive allait être mise en place cet automne. 

Les militants, présents devant le commissariat de la gare d'eau à Besançon, veulent aller plus loin et obtenir que les renards soient définitivement supprimés de la catégorie des nuisibles. 
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'école de Bellefontaine en grève et en deuil

Les + Lus