Deux pompiers volontaires en garde à vue, soupçonnés d'être les auteurs de plusieurs incendies en Haute-Saône

Vendredi soir, un hangar agricole a pris feu, sur la commune de Charmoille, en Haute-Saône. Deux sapeurs-pompiers volontaires de Vesoul ont été interpellés. C'est la stupéfaction à la caserne de Vesoul. Détails.

Vendredi soir un hangar agricole à Charmoille a été incendié. Deux suspects, pompiers volontaires, ont été arrêtés par les gendarmes.
Vendredi soir un hangar agricole à Charmoille a été incendié. Deux suspects, pompiers volontaires, ont été arrêtés par les gendarmes. © Antoine Laroche - France 3 Franche-Comté

La série d'incendies qui a touché la Haute-Saône va-t-elle s'éteindre en même temps que la mise en garde à vue de deux jeunes pompiers volontaires de Vesoul ?

C'est la question qui se pose ce samedi alors que deux jeunes francs-comtois ont été interpellés après l'incendie d'un hangar agricole, situé à Charmoille, en Haute-Saône, vendredi 2 avril vers 18 h.

L'agriculteur propriétaire de ce bâtiment a tout de suite indiqué aux enquêteurs que cet incendie ne pouvait être un accident, car le hangar n’était pas alimenté en électricité.

Deux suspects ont été repérés à l'aide d'un hélicoptère de la gendarmerie puis interpellés. Ils sont soupçonnés d'être les auteurs de plusieurs incendies dans la périphérie de Vesoul.

"Ces deux personnes, en l’occurrence deux jeunes sapeurs-pompiers volontaires, âgés de 19 et 20 ans, ont été interpellés vendredi à 18 h 20 au sein de la caserne vésulienne où ils interviennent" a confirmé le procureur de la République, précisant que de gros moyens ont été déployés sur cette affaire de multiples incendies. Du côté des pompiers de la caserne de Vesoul, c'est le choc.

"C'est la consternation"

"Le premier sentiment, c'est la consternation de savoir que des sapeurs-pompiers peuvent être à l'origine d'un incendie et un sentiment de trahison dans l'image, mais aussi dans la mission qu'ils exercent quotidiennement" nous a expliqué Franck Bel, Chef d'état major des pompiers de Haute-Saône, tout en rappelant que ses hommes sont actuellement engagés dans la mission de vaccination contre le coronavirus.

Sapeurs pompiers de Haute-Saône.
Sapeurs pompiers de Haute-Saône. © Antoine Laroche - France 3 Franche-Comté

"L'engagement de sapeur-pompier est dominé par l'envie d'aider les gens. Savoir que des pompiers peuvent créer ce genre d'événement et mettent des personnes en péril, y compris leurs collègues, c'est impensable" a-t-il ajouté, visiblement touché par cette nouvelle. Ce dernier attend des explications pour tenter de comprendre pourquoi les jeunes pompiers, si les faits sont avérés, ont agi de la sorte.

Depuis août 2020, pas moins de 13 départs de feu ont ainsi été constatés en Haute-Saône, sans que les enquêteurs ne comprennent pourquoi. Les deux jeunes pompiers volontaires risquent jusqu'à dix ans d'emprisonnement. Ils doivent être présentés ce dimanche à un juge d'instruction.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers incendie justice société