Arçon (25) : quand le marronnier de l'école devient sujet de discorde

Ce marronnier planté dans la cour d'école d'Arçon daterait de 1848. / © France 3 Franche-Comté : Denis Colle
Ce marronnier planté dans la cour d'école d'Arçon daterait de 1848. / © France 3 Franche-Comté : Denis Colle

Près de Pontarlier, un vieux marronnier doit être abattu pour permettre d'agrandir l'école. Des habitants de la petite commune du Haut-Doubs s'y opposent et une pétition en ligne est lancée. 

Par Sophie Courageot

Ses jours sont comptés. A Arçon près de Pontarlier, le maire et le conseil municipal ont lancé un projet pour agrandir l'école devenue trop petite. Le marronnier situé dans la cour de l'école sera abattu. Arçon commune à proximité de Pontarlier voit son nombre d'habitants grandir avec la proximité de la frontière suisse. Une cinquième classe est actuellement hebergée dans la cour. 

Abattre le marronnier. Une décision qui fait bondir Jean-François Chambelland, ancien instituteur pendant 17 ans dans cette école. Car selon lui, l'arbre a une histoire, une grande histoire. 

"Je viens d'avoir 170 ans, je suis donc né en 1848, la belle année.
A cette époque, le gouvernement provisoire a demandé à toutes les communes de France de planter un arbre.
A Arçon, dans la cour de l'école, je suis celui-là.
On aurait pu m'appeler l'arbre de la Révolution, le dernier roi de France vient de s'enfuir chez l'ennemi."


Voici les mots employés dans la pétition en ligne lancée pour sauver le marronnier. L'arbre aurait été planté en 1848. Près de 380 personnes ont déjà signé la pétition.

Du côté de la mairie et de son premier élu Alain Girardet, le sort de l'arbre ne semble pas discutable d'autant que ce dernier serait malade. Des analyses seront effectuées. 

 
Arçon : le marronnier de la discorde
C'est le marronnier de la discorde Dans le Haut-Doubs, à Arçon, un arbre situé dans la cour de l'école gène pour la construction d'un nouvel établissement Le maire souhaite l'abattre mais l'ancien instituteur dénonce l'abattage d'un symbole de la République. Thierry Chauffour, Denis Colle Avec Jean-François Chambelland Alain Girardet Maire d'Arçon


 

Municipales : François Rebsamen annoncera sa candidature à sa propre succession après Noël

Les + Lus