"Aucun risque lié à l'amiante n'a été identifié" selon la mairie, l'école de Valdahon rouvre ses portes

L'école élémentaire Saint-Exupéry de Valdahon (Doubs) était fermée jusqu'à nouvel ordre après le décollement de dalles au sol contenant de l'amiante. Les résultats de l'expertise sont désormais connus. Aucun danger lié à l'amiante n'a été identifié, indique la mairie ce mardi 27 février 2024 dans un communiqué.

C'est sans doute un grand soulagement pour les parents d'élèves de l'école élémentaire Saint-Exupéry de Valdahon (Doubs). L'école a rouvert ses portes et la rentrée aura bien lieu lundi prochain. "Aucun risque lié à l’amiante n’a été identifié", assure ce mardi 27 février 2024 la mairie dans un communiqué publié sur ses réseaux sociaux.

La municipalité précise que "l’ensemble des doutes ont été levés par un cabinet d’expert certifié qui au terme des investigations, ne relève pas d’anomalie liée à la présence d’amiante". Selon ce rapport, les taux mesurés sont conformes aux exigences du code de santé publique.

Inquiétude des parents d'élèves

À la veille des congés scolaires, la directrice de l'école avait alerté les parents d'élèves par mail. Elle leur avait signalé que des dalles au sol contenant de l'amiante commençaient à se détériorer dans les couloirs et les salles de classe. Une annonce qui avait suscité une forte inquiétude parmi les parents d'élèves. L'école, construite avant 1997, contient en effet de l'amiante au sol, dans les murs et les piliers. Vendredi 16 février, la maire a décidé de fermer l'école jusqu'à nouvel ordre et commandé une expertise des locaux en urgence.

Le dossier technique amiante (DTA) aura lieu comme prévu en juillet mais "le bâtiment continuera à être surveillé par les services de la commune comme il l’a toujours été", ajoute la mairie qui tient à rappeler que "la commune de Valdahon a toujours pris ses responsabilités en matière de sécurité et respecté ses obligations vis-à-vis de la réglementation".

Le décollement des dalles du sol serait seulement "lié au vieillissement du bâtiment". La ville indique que "des solutions seront mises en œuvre dans les meilleurs délais pour pallier à ces problématiques". Un point de situation entre la commune, des responsables de parents d’élèves et la directrice de l’école devrait avoir lieu ce mercredi à 9h.

Pas sûr malgré tout que cette annonce rassure tout à fait les familles. "Je reste très sceptique, et pressée d'entendre ce que la mairie va nous dire, confie une représentante des parents d'élèves à France 3 Franche-Comté. Je ne vois pas trop comment les enfants peuvent reprendre dans ces locaux."