5 questions à Samuel Etienne qui participera au Trail des Forts

Samuel Etienne champion....de course à pied sera au départ du Trail des Forts / © maxppp
Samuel Etienne champion....de course à pied sera au départ du Trail des Forts / © maxppp

Vous le verrez sans doute à l'arrivée ou au départ du 48 km à Besançon. Le présentateur de "Questions pour un champion" sur France 3 est inscrit sur l'édition 2016. C'est un fondu de trail et d'endurance.  

Par Sophie Courageot

  • A quoi, à qui doit on votre participation de dernière minute au Trail des Forts ? 


"Amateur de course à pied, voilà quelques années que je songeais à participer au Trail des Forts, moi qui apprécie la région que m'a fait découvrir mon épouse bisontine.
L'an dernier, nous avions été un peu optimistes en nous inscrivant à la course au lendemain de notre mariage en mairie de Besançon... Mais après la soirée, il a bien fallu constater qu'il ne nous restait pas assez de forces ! Mais ce n'était que partie remise..."

  • Vous serez au départ du 48 km. Connaissez vous bien les parcours de trail sur Besançon ? Comment vous êtes-vous préparé ?


"Ces dernières années j'ai pris goût aux courses longues distances, de 70, 100km, voire plus... J'aime courir tranquillement, mais longtemps. Comme je cours régulièrement tout au long de l'année, je n'ai pas suivi de préparation particulière pour le Trail des Forts, mon gros objectif sportif de cette saison étant l'Ironman de Nice (triathlon de 3,8 km de natation, de 180 km de vélo, et de 42 km de course à pied) le 5 juin prochain.Je vois cette course du 8 mai comme une sortie longue pour tester mon endurance en course à pied."

  • Vous êtes un sportif aguerri en course à pied. Qu'est ce qui comme d'autres....vous fait courir ?


"Les sports d'endurance font du bien au corps comme à l'esprit. Ils vous rendent plus fort, plus endurant, dans le travail par exemple. Ils sont également une formidable aération par rapport aux petits tracas du quotidien. Quand le corps est en forme, l'esprit fonctionne également mieux...
Et puis le trail permet de découvrir de magnifiques  paysages, comme ceux du Sahara par exemple, lors du "Marathon des Sables" que j'ai couru deux fois (250 km en 6 étapes).
Enfin la course à pied me permet de rencontrer d'autres coureurs, de tous les horizons, au-delà de mon milieu socio-professionnel. J'aime cette ouverture sur les autres que me procure le sport."

  • Dimanche, ferez- vous la course seul, ou avec des amis ? En combien de temps pensez vous rallier la ligne d'arrivée ?

"Je prendrai le départ seul, mais cela ne me dérange pas, la "solitude du coureur de fond" n'est pas désagréable. J'aime ce dialogue avec soi que permet la course, cet échange entre le corps et l'esprit, le second venant au secours du premier quand les muscles commencent à fatiguer... Et puis on n'est jamais vraiment seul dans une course, il y a les autres coureurs, avec qui on échange, et puis les spectateurs, qui encouragent...
Quant à l'objectif de temps je n'en ai pas, sinon celui de finir la course. Je cours pour le plaisir, pas pour la performance. La seule personne que j'essaye de dépasser, c'est moi-même..."

  • Dans quel état d'esprit participez vous à ce Trail en terre bisontine ?

"Heureux. Heureux de conjuguer plusieurs de mes amours : de la course à pied, du trail, et de mon épouse, qui est née en cette région..."

 

Sur le même sujet

Les + Lus