"C'est mon moyen de toucher les gens" : ce militaire réserviste de Besançon va marcher 2 300 km pour les blessés de l'armée de terre

Le maréchal des logis Fabien, réserviste au sein du 6e régiment du matériel (6e RMat) de Besançon, s'est lancé mercredi 3 mai dans une marche de plus de 2 000 km. Pendant trois mois, il traversera le pays et lèvera des fonds pour les blessés de l'armée de terre. Une action solidaire, mais aussi un défi personnel pour l'ancien militaire.

Il est parti tôt, ce matin du mercredi 3 mai 2023. À 7h45, le maréchal des logis Fabien, réserviste du 6e régiment du matériel (6e RMat) a quitté sa caserne, avenue Georges Clemenceau. Sous les applaudissements de ses camarades militaires, le Bisontin de 50 ans, sac à dos de 20 kg sur le dos, a effectué les premiers mètres d'une randonnée spéciale à plus d'un titre.

Par sa longueur, déjà. 2 300 km, 86 jours de marche sur les routes de France. Voilà l'étendu du défi auquel se prépare Fabien depuis plus d'un an et demi. Un défi au but noble : lever des fonds à destination des soldats blessés de l'armée de terre.

"Il y a deux mois, j'ai ouvert une cagnotte en ligne avec l'association Fraternité Maintenance" décrit-il. "J'ai investi mon propre argent dans mon matériel de marche et tous les dons iront aux militaires blessés, une cause qui me tient particulièrement à cœur".

J'ai 50 ans, mais je veux montrer que je peux toujours être utile

Maréchal des logis Fabien

Les Balkans, le Liban ou la Guyane... Déployés sur différents terrains de guerre durant ses 25 années de service (1991 à 2016), le sergent en a connu des hommes et femmes, qui, comme lui, ont été marqués par les conflits. 

Ce projet solidaire est ainsi une manière de rendre hommage "à mes camarades blessés en opérations". Depuis 2021, Fabien, avec l'aide de son épouse, s'entraîne donc sans relâche. "Physiquement, je suis prêt" témoigne-t-il. "Depuis un an, je pratique la marche nordique les week-ends et des footings en semaine. Oui, j'ai 50 ans, mais je veux montrer que je peux toujours être utile".

Car à l'acte caritatif se mêle également un défi personnel. "Physiquement, je veux me prouver que je ne suis pas fini" explique le réserviste. "Quand on voit des camarades blessés qui réalisent des choses incroyables, on se dit "moi aussi je peux encore apporter quelque chose" ".

Mourmelon (Marne), Bourges (Cher), Lyon (Rhône-Alpes)... Durant son voyage, Fabien s'arrêtera dans six casernes. Comme un symbole, toutes comportent un régiment auquel le sergent à un jour appartenu. "On a préparé ce voyage minutieusement" précise Edwige, la compagne du réserviste. "Tout l'itinéraire est rentré dans le GPS du téléphone. C'est important pour lui, c'est sa vie en fait".

Edwige était d'ailleurs avec son conjoint ce matin du 3 mai, accompagnée de leur fille. Les deux femmes accompagneront le maréchal des logis durant cette première journée. Puis Edwige le rejoindra en juillet, pour la dernière semaine de marche. "Je suis très fier de lui" reprend-elle. "Je ne pouvais pas le laisser partir et arriver seul, c'était inconcevable. ".

Entouré de sa famille, salué au départ par ses camarades, Fabien l'avoue, l'émotion est palpable. "C'est un mélange de beaucoup de choses. D'excitation bien sûr, car je suis enfin dedans. Mais aussi de stress, car je souhaite vraiment arriver au bout du périple et que tout se passe bien".

Pour ce premier jour, direction Bucey-lès-Gy, à 30 km du point de départ. Puis deux mois et demi de marches intensives, que Fabien fera vivre sur les réseaux sociaux grâce à de courtes vidéos. "C'est mon moyen de toucher les gens, de les faire s'intéresser au projet" révèle-t-il. "J'y insère un QR code, qui permet de faire des dons en ligne. D'ailleurs, ce QR Code est constamment affiché sur mon sac à dos".

C'est à Besançon que le périple prendra fin en juillet. Une date est déjà annoncée : le 27 juillet 2023. Fabien l'assure, "il ne sera pas en retard". La boucle sera alors bouclée, et en beauté.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité