Besançon : 250 estampes exposées au Musée des Beaux-Arts, après l’immense don de Christiane Jacquemin

Publié le
Écrit par Sophie Hienard
L’exposition consacrée à la collection de Christiane et Michel Jacquemin sera présentée du samedi 20 novembre au 27 mars 2022, au Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie de Besançon.
L’exposition consacrée à la collection de Christiane et Michel Jacquemin sera présentée du samedi 20 novembre au 27 mars 2022, au Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie de Besançon. © David Martin - France Télévisions

La Ville de Besançon a reçu une donation de Christiane Jacquemin, veuve de l’ancien député du Doubs Michel Jacquemin. Une exposition, qui regroupera les pièces les plus importantes, ouvrira ses portes ce samedi 20 novembre.

600 estampes, 360 ouvrages et 200 cartes, voilà le don exceptionnel que le Musée des Beaux-Arts de Besançon a reçu il y a deux ans et demi. La donatrice, c’est Christiane Jacquemin, ou plutôt Christiane et son défunt mari, Michel.

Michel Jacquemin était une figure politique bisontine. Cet ancien député du Doubs (1986-1997) et conseiller régional de Franche-Comté (1992-1998) était aussi chef d’entreprise… et à ses heures perdues, un féru d’histoire et d’esthétique. Son intérêt pour l'art l’a ainsi conduit à engranger des livres anciens, des cartes géographiques et surtout des estampes ; ces images imprimées sur du papier, grâce à une planche de bois ou de métal. Collectionner ces gravures devient alors un loisir qui se joue à deux, comme Christiane le raconte : « C’était la passion de Michel, qui m’a initiée et m’a entraînée dans cette histoire. Petit à petit, j’ai suivi. Je devenais comme lui, à côté de lui, passionnée par la gravure, l’histoire de la gravure, les graveurs. »

Une vie en quête d’art

Les recherches d’estampes, c’était comme des interstices, ces quelques instants de liberté dans un emploi du temps rempli, que Michel et Christiane vouaient à l’esthétique : « C’est sûr que Michel était un garçon besogneux. Pour lui, [rechercher des gravures], c’était une libération des soucis de chef d’entreprise, d’homme politique. C’était quelque chose qui l’apaisait, qui nous faisait du bien à tous les deux. Quelque fois, cela se comptait en minutes. » Puis les aventures des estampes se sont arrêtées.

Michel Jacquemin est décédé en 2009 et a laissé derrière lui, des placards remplis de souvenirs. Ceux d’une vie commune, d’une vie en quête d’art que Christiane n’avait osé revoir depuis dix ans. Elle détaille : « Cette collection dormait dans les tiroirs à l’abri de tout regard. J’avoue que tout était tellement bien classé, je ne voulais pas tout déranger. Et puis, j’ai commencé à ouvrir les tiroirs j’ai eu évidemment une grosse émotion car depuis dix ans, je n’avais absolument pas touché à cette collection. C’est notre histoire, notre intimité que je vous partage. »

Surpris et abasourdis

Sur les conseils d’un ami, Christiane a contacté le Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon pour faire un don. Une décision qui a pris de court, Amandine Royer, Conservatrice des Arts graphiques : « On était vraiment surpris et abasourdis parce qu’on a bien compris qu’on découvrait quelque chose que personne ne connaissait, à part Christiane et Michel. C’était un moment très privilégié et émouvant. »

D’après Amandine Royer, c’est une donation essentielle pour le musée, car les estampes étaient alors peu nombreuses dans les salles d’exposition. « C’est un domaine artistique qui était jusque-là, un petit peu marginal dans la collection d’art graphique du musée, car elle est d’abord reconnue pour ses dessins, reconnaît la conservatrice. Ces six cents œuvres ont apporté la technique de l’eau forte, une technique par excelle qu’on appelle "le procédé des peintres" et qui permet à l’artiste d’être le plus original possible. »

×
Cette estampe traînait dans un tiroir avant d'être retrouvée par Christiane.
Crédits : David Martin - France Télévisions

L’histoire d’une rencontre

« Avec Christiane, j’ai senti cette confiance immédiate dès notre première rencontre, et d’amitié qui s’est construit pendant ces deux ans et demi de travail en amont de l’exposition », confie la conservatrice, encore émerveillée, par ce geste généreux.

Au-delà de la transmission, il y a surtout l’histoire d’une rencontre. Un travail de mise en valeur de cette exposition qui émeut Christiane : « Quand Amandine m’a dit de venir voir la scénographie, c'était comme si j’étais avec Michel. Je me suis dit "Mon dieu, que tu dois être heureux de voir tout cela parce que c’est magnifique." Mon mari est certainement très heureux là où il est. »

L’exposition consacrée à la collection de Christiane et Michel Jacquemin sera présentée du samedi 20 novembre au 27 mars 2022, au Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie de Besançon.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.