Besançon : le CHU se défend et porte plainte

Après les accusations du Pr Humbert contre des dérives présumées au service de dermatologie de l'hôpital de Besançon, la direction du CHRU organisait ce matin une conférence de presse.

Par France 3 FC

"Ca suffit", a déclaré ce matin Chantal Carroger, la Directrice générale de l'hôpital de Besançon. "Le CHRU ne mérite pas qu'on le traîne dans la boue".

Elle a annoncé le dépôt imminent d'une plainte contre le professeur Philippe Humbert, l'ex-patron du service de dermatologie, qui dénonce depuis plusieurs semaines des abus dans son ancien service, à savoir un excès de protocoles de chimiothérapie et le non respect de procédures de traitements.

"63 dossiers signalés ont été examinés et nous n'avons trouvé aucun défauts de prise en charge", a précisé Samuel Limat, le Président de la commission médicale de l'établissement.

La direction a par ailleurs rappelé que l'ARS, l'Agence régionale de santé, avait déclaré infondées, dans un communiqué du 22 mars, les accusations portées par l'ancien chef de service de dermatologie.

Le professeur Humbert a annoncé qu'il tiendrait à son tour une conférence de presse lundi à 14h30, au centre diocésain.

Le CHRU de Besançon se défend
Reportage Emmanuel Rivallain et Philippe Arbez. Avec Chantal Carroger (Directrice Générale du CHRU), Samuel Limat (Pdt Commission Médicale de l'Etablissement CHRU) et par téléphone, le Pr Philippe Humbert.





A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus