Besançon : citoyens, “gilets jaunes“ et syndicats manifestent cet après-midi pour ”défendre de l'hôpital public”

Photo d'archives. / © JC Tardivon/MAXPPP
Photo d'archives. / © JC Tardivon/MAXPPP

Plus d'une centaine de personnes est attendue, ce vendredi 26 avril, dans les rues de Besançon pour dénoncer les "réductions budgétaires pour l'hôpital public". "Gilets jaunes", syndicats et citoyens se rejoindront au parking Chamars à 14 heures pour défiler jusqu'à l'Agence régionale de santé.

Par M.D.

Une manifestation "citoyenne" va défiler dans les rues de Besançon dès 14 heures avec, comme mot d'ordre, la défense de l'hôpital public, ce vendredi 26 avril. Dans le cortège des "gilets jaunes" et des syndicats (FO, CGT) sont attendus pour "apporter [leur] soutien au milieu hospitalier", nous indique Valentin Loreau, "gilet jaune" de Pontarlier à l'origine de cette mobilisation.
 

L'action lui apparaissait nécessaire dans le contexte du projet de suppression d'une ligne du SMUR de Lons-le-Saunier. Une décision ouvertement critiquée par son médecin responsable, Yves Duffait, qui vient de relier Lons-le-Saunier à Paris en vélo pour sensibiliser à cette cause. Mais c'est surtout les "conditions de travail difficiles", les "postes non remplacés" ou encore les "réductions budgétaires de l'hôpital public" que les manifestants comptent dénoncer, selon Valentin Loreau.
 
Les "gilets jaunes" de Besançon ont diffusé l'appel à manifester sur leur page Facebook.
Les "gilets jaunes" de Besançon ont diffusé l'appel à manifester sur leur page Facebook.

Le rendez-vous est donné à 14 heures au parking Chamars où une petite centaine de "gilets jaunes" venus de Pontarlier et de Besançon sont attendus, sans compter les autres participants qui viendront s'y greffer. Le cortège prendra ensuite la direction de l'Agence régionale de santé, dans la city, où ils effectueront un sit-in jusqu'à 17 heures 30.
 

Cette manifestation a été déclarée auprès de la préfecture du Doubs et les organisateurs y ont joint une lettre adressée au préfet, précisant qu'ils demandent une "meilleure prise en charge des patients" dans les hôpitaux publics. "La manifestation n'a été déclarée sous aucune étiquette pour que tout le monde se sente concerné par nos revendications", ajoute le "gilet jaune" de Pontarlier. Via cette action, ils espères "mettre en lumière les problèmes du monde hospitalier" en interpellant les dirigeants locaux.

 

Sur le même sujet

Retraites : Marie-Calire Roussel

Les + Lus