Besançon : Contre la précarité étudiante, un rassemblement devant le restaurant universitaire

Ils étaient une vingtaine à participer au rassemblement du 26 novembre : certains syndicats étudiants ne s'étaient pas joints au mouvement / © Antoine Laroche / France Télévisions
Ils étaient une vingtaine à participer au rassemblement du 26 novembre : certains syndicats étudiants ne s'étaient pas joints au mouvement / © Antoine Laroche / France Télévisions

Presque trois semaines après la tentative de suicide par le feu d’un étudiant à Lyon, les actions contre la précarité étudiante continuent. A Besançon, à l’appel de deux syndicats étudiants, un rassemblement était organisé ce 26 novembre.

Par Johanna Albrecht

C’est à nouveau devant le restaurant universitaire qu’ils se sont donné rendez-vous. Ce mardi 26 novembre, ils étaient une vingtaine, un peu moins que la semaine précédente, devant l’UFR sciences humaines, rue Mégevand à Besançon.

Ils ont répondu à l’appel national d’une journée de mobilisation de l’ensemble des syndicats étudiants : UNEF, FAGE, Alternative ESR, Solidaires Etudiant-e-s et FSE. Cependant, à Besançon, la FAGE et l’UNEF s’étaient désolidarisé de cette action, des rumeurs ayant un moment couru sur une possible invasion des locaux du restaurant universitaire. Mais ce 26 novembre, tout s’est finalement déroulé dans le plus grand des calmes. Quelques pancartes, et un message « la précarité tue » ont été accroché aux vitrines, et les quelques militants ont interpellé les étudiants qui sortaient du crous, le temps du repas de midi.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus