• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Besançon : un Franc-Comtois sélectionné pour les épreuves finales du concours de jeunes chefs d'orchestre

© Laurent Brocard, France 3 FC
© Laurent Brocard, France 3 FC

Le Franc-Comtois Laurent Comte sera parmi les 20 finalistes du prochain concours international des jeunes chefs d'orchestre de Besançon. Il est l'un des 4 Français sélectionnés pour ce 56ème concours, qui commencera le 16 septembre prochain.

Par Elisabeth Braconnier

Il a appris la nouvelle hier. Laurent Comte sera en septembre prochain parmi les 20 finalistes du prestigieux concours international des jeunes chefs d'orchestre de Besançon. Nous avions rencontré ce jeune professeur de saxophone de l'école de musique d'Ornans l'an dernier, alors qu'il soutenait son examen final de master de direction d'Orchestre sous la forme originale d'un concert, qu'il avait organisé à l'espace Pourny de Pontarlier. Depuis, Laurent Comte, qui donne aussi des cours au conservatoire de Besançon, a encore fait du chemin. 

Trois semaines d'auditions

Sur les 261 candidats qui se sont présentés aux présélections du concours bisontin, seuls 20 ont donc été sélectionnés, après 3 semaines d'auditions : "Je ne sais pas comment vous décrire la joie que je ressens", nous expliqué Laurent Comte ce matin.  "J'avais le sentiment que ça c'était bien passé", ajoute le jeune chef de 26 ans, "mais de là à être dans les 20! C'est un rêve que je réalise : j'ai souvent été dans le public, en tant que fan de ce concours, mais là, c'est une belle étape de franchie".
Une étape d'autant plus importante pour le jeune chef que lors de sa première participation aux présélections, il y a deux ans, il n'avait pas été retenu : "j'avais eu un bon retour de jury", précise-t-il, "et j'ai beaucoup travaillé en fonction des remarques qu'ils m'avaient faites à l'époque". Un travail payant pour le jeune chef, qui sera donc pour la première fois côté scène dès le 15 septembre prochain, après avoir été dans le public durant de nombreuses années.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Canicule : la récolte du cassis en péril après les fortes chaleurs

Les + Lus