Besançon : “J'peux pas, j'ai piscine”, un dispositif pour lutter contre les noyades

à Besançon les cours de natation pour les élèves des collèges Voltaire et Diderot, débuteront le mercredi 6 mars. / © PHOTO REPUBLIQUE DU CENTRE / CHRISTELLE BESSEYRE
à Besançon les cours de natation pour les élèves des collèges Voltaire et Diderot, débuteront le mercredi 6 mars. / © PHOTO REPUBLIQUE DU CENTRE / CHRISTELLE BESSEYRE

Inédit au niveau national, ce projet s'inscrit dans la volonté de la ville de Besançon et de l'UNSS de soutenir l'apprentissage de la natation afin de lutter contre les noyades. Il va être mené en partenariat avec l'UNSS pour permettre aux enfants du quartier Planoise d'apprendre à nager.

Par Franck Menestret

Un constat inquiétant


L'un des points de départ de cette initiative est un constat. Celui réalisé par la municipalité de Besançon selon lequel un jeune sur trois résidant dans le quartier Planoise ne sait pas nager.

Le quartier compte environ 20 000 habitants et une piscine municipale, la piscine Lafayette. Dans ce quartier, les populations n'ont que peu d'occasion de s'adonner à la natation et donc d'apprendre à nager.

Même si, dans le cadre scolaire un cycle d'enseignement de la natation est obligatoire, (avec même un cycle de rattrapage), il n 'en demeure pas moins que de nombreux élèves peinent toujours à nager au terme de cet enseignement.
Forts de ce constat préoccupant pour la sécurité des collégiens, la municipalité de Besançon et l'Unss s'unissent donc dans le cadre d'un dispositif inhabituel baptisé " j'peux pas j'ai piscine"  pour proposer des cours supplémentaires aux élèves.

Les élèves concernés sont ceux des collèges Voltaire et Diderot, établissements situés à proximité de la piscine municipale.


Une mise en place rapide


Le projet débutera dans moins d'un mois, le 13 février. Il s'agira alors pour les professeurs de sport des collèges Voltaire et Diderot et pour les membres de l'UNSS, d'expliquer aux élèves les tenants et les aboutissants de l'opération.
En clair, il s'agira de les convaincre du bien fondé du dispositif et de ses modalités de mise en oeuvre.
Les séances seront dispensées à la piscine Lafayette, le mercredi après-midi.
Une quarantaine d'élèves (maximum) seront accueillis, ils seront répartis sur 2 créneaux horaires.
Pour l'occasion, une "ligne d'eau" sera réservée et la piscine restera ouverte au public, de façon classique.
Les séances en piscine débuteront le 6 mars et se poursuivront jusqu'au 10 avril, avec 6 cessions au total.

Pour rappel, dans la région, 3 enfants d'une même famille ont péri noyés l'été dernier, dans un lac de Chalon Sur Saône. Les enfants ne savaient pas nager. 

 

Sur le même sujet

Les + Lus