Besançon : manifestation contre les violences faites aux femmes

A la veille de la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, de nombreuses manifestations se sont déroulées en France. En Franche-Comté, des rassemblements étaient organisés à Besançon et à Lons-le-Saunier.

Des centaines de personnes ont défilé à Besançon à la veille de la journée internationale pour l 'élimination de la violence à l'égard des femmes.
Des centaines de personnes ont défilé à Besançon à la veille de la journée internationale pour l 'élimination de la violence à l'égard des femmes. © France 3 Franche-Comté /S. Bourgeot
La journée internationale pour l'élimination des violences contre les femmes a été promulguée par l'assemblée générale des Nations Unies, en 1999. Elle se tient le 25 novembre.

Un peu éclipsées par la mobilisation des gilets jaunes, des manifestations se sont déroulées en France, comme à Besançon, à la veille de cette journée internationale. 

En Franche-Comté, cette manifestation a un retentissement particulier, en raison de plusieurs drames récents, dont le meurtre d'Alexia Daval, à Gray, ou celui de Razia, à Besançon. Cette dernière, mère de trois enfants, avait été poignardée par son mari, en pleine rue. Elle avait auparavant déposé plainte contre lui à 7 reprises.

En France, 117 000 victimes d'agressions sexuelles ont été recensées l'an dernier. 
 
manifestation Besançon journée lutte contre les violences faites aux femmes 24 novembre 2018







 
Le 3919 pour accompagner et orienter
Parmi les structures mises en place pour venir en aide aux femmes victimes de violence, il y a Solidarité Femmes, à Besançon. L'appel au 3919 est gratuit et anonyme depuis un poste fixe. 

L'association est née dans les années 70. Elle a permis à des femmes de parler entre elles des violences qu’elles subissaient de la part de leurs conjoints. Elles ont décidé de s’allier en hébergeant leurs amies victimes de violences. Le 5 septembre 1980, l’association a pris le nom de « Solidarité Femmes » Besançon.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société femmes faits divers justice