Cet article date de plus de 4 ans

Besançon : nouvelle assemblée générale des étudiants en lettres

La mobilisation se poursuit contre la suppression de plusieurs départements à la rentrée prochaine (musicologie, russe, italien). Les étudiants s'interrogent sur la situation financière de l'université de Franche-Comté. 
© Fabienne Lemoing
Après deux assemblées générales la semaine dernière, les étudiants de la faculté des lettres de Besançon se sont à nouveau rassemblés en AG ce mardi. A l'ordre du jour : la suite à apporter au mouvement, après l'annonce de la présidence de l'université de supprimer plusieurs départements à la rentrée prochaine (russe, italien, musicologie, traitement automatique des langues).

Les étudiants s'interrogent sur les raisons qui poussent à la suppression de ces filières, alors qu'il n'a jamais été « fait état d'une situation financière préoccupante », précisent-ils dans un communiqué.

Ils accusent notamment le président de l'université, Jacques Bahi, de prendre ces mesures pour combler le déficit de 300 000 € du Centre de linguistique appliquée de l'université, alors que celui-ci est censé s'auto-financer. 
 
durée de la vidéo: 00 min 51
« On s'est senti floués »

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société