Besançon : L’orchestre Victor Hugo organise son "sas de déconfinement", une expérience musicale au cœur des émotions

Après le confinement, l’Orchestre Victor Hugo reprend du service ! Samedi 4 juillet, à l’Auditorium du Conservatoire de Besançon, les musiciens proposent un moment de « bien-être musical ».

L'Orchestre Victor Hugo propose une expérience musicale inédite et intimiste, au cœur des émotions.
L'Orchestre Victor Hugo propose une expérience musicale inédite et intimiste, au cœur des émotions. © Denis Colle - France Télévisions
Sur la scène du conservatoire de Besançon, les transats sont installés. Une impression de vacances, et de soleil, émane de l’estrade. Plusieurs ateliers de « bien-être musical » sont ainsi proposés, ce samedi 4 juillet 2020.

« Le public a besoin qu’on prenne soin de lui », raconte David Olivera, délégué général de l’Orchestre Victor Hugo. Le spectacle de demain intitulé le « sas de déconfinement musical », apparaît aussi comme un moyen de reprendre doucement la route de la musique pour l’Orchestre Victor Hugo.

« Les artistes ont extrêmement hâte de se retrouver et de retrouver le public », raconte le délégué général de l’Orchestre Victor Hugo.  Après quatre mois sans concerts, ni répétitions en groupe, les musiciens hésitent entre « appréhension » et « enthousiasme ». David Olivera confie : « C’est la première proposition que l’orchestre fait au public, une expérience inédite en petit effectif. »
 
Orchestre Victor Hugo ©Un reportage d'Isabelle Brunnarius et de Denis Colle. Montage de Jean-Pascal Maujard.

Carte des besoins


Gestes barrières obligent, les séances sont limitées à 18 personnes. Par groupe de 6, les spectateurs peuvent alors choisir leur « carte des besoins ». Chaque carte correspond alors à une envie, illustrée par un morceau. Le projet a été décidé en lien avec l’Instance Régionale d'Education et de Promotion Santé (IREPS) qui travaille sur l’éducation aux émotions. Le délégué général de l’Orchestre Victor Hugo insiste : « L’orchestre essaye de trouver l’expression musicale des émotions, et donc des œuvres qui reflètent chaque besoin ».

Une quinzaine d’œuvres se trouvent au répertoire, et onze musiciens jouent dans l’auditorium pour les retrouvailles avec le public.  Le groupe se place alors au milieu de la scène pour être immergé dans la vague musicale. David Olivera explique : « On aimerait mettre le public au cœur de l’orchestre. » Les autres groupes restent sur les côtés pour écouter l’œuvre choisie. Une expérience musicale de 45 minutes pour les téléspectateurs : plusieurs plages se sont étalées dans l'après-midi. La réservation est obligatoire sur le site internet pour accéder à l’évènement.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture musique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter