• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Besançon : Pompier et chanteur, Gérald Chérubin-Jeannette tourne un clip contre les violences faites aux femmes

Gérald Chérubin-Jeannette lors du tournage du clip / © France 3 Franche-Comté : David Martin
Gérald Chérubin-Jeannette lors du tournage du clip / © France 3 Franche-Comté : David Martin

Le tournage s'est déroulé en partie ce dimanche 28 avril dans les sous-sols du CFA Hilaire à Besançon (Doubs). Le clip sortira fin novembre. Plusieurs femmes ont participé au tournage. 

Par Sophie Courageot

Sa tante Monique est morte en juillet 2014 en Martinique sous les coups de son compagnon. Gérald Chérubin-Jeannette auteur compositeur et interprète a attendu quatre ans avant de se lancer dans le tournage de ce clip. "Je ne voulais pas parler de mon histoire familiale, c'est juste le déclencheur" dit-il.  "Gérald the same 973" est le nom d'artiste sous lequel on pourra découvrir le clip. 

Ce dimanche plusieurs femmes ont participé au tournage. Une femme pompier, une avocate, Barbara Romagnan ex-député socialiste, une femme policier, une femme coiffeuse. "Je voulais un clip dynamique et graphique et pas noir comme souvent dès qu'on parle des violences faites aux femmes" explique Gérald Chérubin-Jeannette qui a choisi comme décor les sous-sols colorés du CFA et le décor d'une fresque de l'artiste Dekor. 
 
© France 3 Franche-Comté : David Martin
© France 3 Franche-Comté : David Martin


Le clip est tourné dans plusieurs endroits. Au fort Belin au dessus de Salins-Les-Bains, et dans les sous-sols du CFA de Besançon. Il sortira le 25 novembre journée internationale pour l'élimination de la violence faites aux femmes. Le clip sera diffusé sur les réseaux sociaux.
 
Besançon : tournage d'un clip contre les violences faites aux femmes
Avec Gérald Chérubin-Jeannette Alias "Gérald the same 973" Anna-Claire Calvaruso Coiffeuse à Liesle (Doubs) Anne-Silène Alber Avocate à Dole ( Jura) Barbara Romagnan Professeure à Besançon,ancienne députée du Doubs


Le pompier de Quingey espère que certaines femmes se reconnaitront dans les messages affichés tout au long du clip. Et qu'elles auront la force d'appeler à l'aide face à une situation de violence ou l'emprise d'un compagnon, ex-concubin ou membre de la famille. Originaire de Guyane où les chiffres des féminicides sont supérieurs à ceux de la métropole, Gérald Chérubin-Jeannette espère que les jeunes feront bouger les mentalités aux Antilles. 

"Je ne me dit pas féministe, je suis pour l'égalité et le respect de la personne humaine. On n'a qu'une vie sur cette planète, le but c'est d'en faire quelque chose de joli et de vivre tous ensemble avec du respect", explique le chanteur du Doubs. Il veut juste faire bouger les choses alors qu'une femme meurt tous les deux jours en Europe sous les coups d'un homme. 
 

Ecoutez l'interview de Gérald Chérubin-Jeannettte

 
L'interview de Gérald Chérubin-Jeannette
Chanteur et pompier, guyanais d'origine, le Bisontin tourne un clip pour inciter les femmes à demander de l'aide et refuser les violences dont elles sont encore trop souvent victimes. Il explique sa démarche au micro de Catherine Schulbaum et David Martin.


En savoir plus 

La chaîne YouTube de Gérald the same 973 
La page Facebook de Gérald Chérubin-Jeannette
 

Violences faites aux femmes : les chiffres en France en 2017

  • 130 femmes ont été tuées par leur partenaire ou ex-partenaire « officiel » ou « non officiel », soit une femme tous les 2,8 jours
  • 219 000 femmes majeures déclarent avoir été victimes de violences physiques et/ou sexuelles par leur conjoint ou ex-conjoint sur une année
  • Moins d’1 victime sur 5 déclare avoir déposé plainte
  • 88 % des victimes de violences commises par le partenaire enregistrées par les services de police et de gendarmerie sont des femmes
  • 96% des personnes condamnées pour des faits de violences entre partenaires sont des hommes
  • 94 000 femmes majeures déclarent avoir été victimes de viols et/ou de tentatives de viol sur une année
  • 9 victimes sur 10 connaissent l’agresseur
  • 1 victime sur 10 déclare avoir déposé plainte

Vous êtes une femme victime de violences ? Vous pouvez contacter Violences femmes info au 39 19. L'appel est anonyme et gratuit. 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

General Electric : l’intersyndicale dépose une plainte sur l’état psychologique des salariés de Belfort

Les + Lus