Besançon dans le top 3 des grandes villes de France les mieux gérées

C'est le classement du magazine le Point qui l'affirme ce jeudi 23 janvier. Le Point et la fondation iFrap ont passé à la loupe les comptes de 80 grandes villes en France.  
© OLIVIER BOITET - maxPPP
Et dans la catégorie grandes villes de 107.565 à 150.000 habitants, on découvre Besançon sur la troisième marche du podium. Un classement qui pour les bons élèves, sera le bienvenu à quelques semaines des élections municipales des 15 et 22 mars.

Depuis 2014, arrivée de la dernière équipe municipale emmenée par Jean-Louis Fousseret (alors sous l'étiquette PS), la ville a dépensé 1931 euros par habitant. Seules Boulogne Billancourt (1601 euros par habitant) et Annecy (1907 euros par habitant) font mieux.

Besançon a réduit aussi depuis 2014 ses dépenses de personnel par habitant. Elles se montent à 829 euros.

Le magazine Le Point et la fondation ifrap ont regardé d'autres critères comme l'investissement moyen par habitant (785 euros à Besançon). La dette par habitant s'élève à Besançon à 1930 euros, elle est en baisse. Les impôts locaux également, comptez une moyenne de 1030 euros par habitant en 2018. Ils sont en hausse en revanche. 


Quelles sont les villes les mieux gérées de France ? Le classement du Point, catégorie grandes villes

Le magazine le Point a étudié les comptes de 80 villes en France.
Le magazine le Point a étudié les comptes de 80 villes en France. © Le Point
Voir le classement complet du Point (réservé aux abonnés)

Au final, Besançon obtient une note de 11, 8 sur 20. Un classement qui n'est qu'un classement dirons certains, mais qui en terme d'image met Besançon à nouveau sur le podium.

En novembre 2019, Besançon avait été désignée, ville la plus attractive de France à la suite d'une enquête commandée par le site sur l'immobilier meilleurtaux.com et celui de l'emploi en ligne Jobijoba. Orléans, dans le Loiret, et Saint-Étienne, dans la Loire, complètaient le podium.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie élections municipales 2020 politique élections