Besançon : un hommage sera rendu ce mercredi à l’ambulancier poignardé pendant une intervention

Publié le Mis à jour le

Deux jours après la mort de leur collègue Moussa Dieng, mort poignardé par un homme en crise psychiatrique, les ambulanciers de Jussieu Secours à Besançon ont repris le travail ce lundi. Une cérémonie d’hommage est prévue ce mercredi et une cagnotte a été créé pour aider sa famille

Une chaise, des fleurs et une photo. Devant l’entrée de la société Jussieu Secours de Besançon, l’hommage à l’ambulancier Moussa Dieng est aussi sobre qu’intense. La photo a été prise la semaine dernière. Avec un collègue, Moussa Dieng avait réalisé un rapatriement sanitaire de Narbonne. Les ambulanciers avaient pris une série de photos-souvenirs avant de reprendre la route.

Moussa, c'était un soleil, Il aimait son métier. Il était là pour les autres.

Véronique Coley,

directrice de Jussieu Secours à Besançon.

 

A l’annonce du décès de Moussa Dieng, mort après avoir été poignardé samedi matin par un homme violent en crise psychiatrique, les salariés de la société Jussieu Secours de Besançon avaient cessé le travail. Ce matin, après une décision prise collectivement, les interventions ont été reprises y compris celles concernant les urgences préhospitalières. 

L'agresseur était connu pour souffrir de troubles psychiatriques. Après un appel de sa famille au SAMU en début de matinée, deux ambulanciers se sont rendus au domicile du quadragénaire dans le quartier de Planoise. La police, également alertée, est arrivée sur les lieux quelques minutes après l'ambulance.

L'agresseur a été interpellé et placé en garde à vue avant d'être interné à l'hôpital psychiatrique de Novillars.

Une cellule psychologique a été mise en place dès samedi par le CUMP (Cellule d'urgences médico-psychologique) du CHU de Besançon pour les aider à surmonter ce traumatisme. Ce lundi matin, une medécin hospitalier est passée dans les locaux de Jussieu Secours en sortant de sa garde pour soutenir l'équipe de Jussieu secours. 

La famille des urgentistes, on est une équipe soudée. Sans les ambulanciers, les infirmiers, on est rien. Cela m'a chamboulé tout le week-end. Il est père de famille, il est parti le matin, il ne reviendra pas. C'est triste, c'est le job. J'espère que l'on sera un peu mieux considérés par nos tutelles. On est un peu malmenés les soignants en ce moment.

Médecin urgentiste



Moussa Dieng était né en 1971, il était marié et père de deux enfants de 2 et 7 ans. Sa famille vit au Sénégal. Une cagnotte devrait être ouverte sur le site leetchi pour participer aux frais de rapatriement du corps de Moussa Dieng.

Ce drame a particulièrement marqué les professionnels des secours qui interviennent souvent dans des situations délicates.

Nous savons que tous les ambulanciers de France sont en peine aujourd'hui. Nous recevons aussi des marques de sympathie de toute la France de la part des soignants. Nous les remercions.

Véronique Coley

Directrice de Jussieu Secours à Besançon

 Dès ce lundi, un hommage a été rendu à Moussa Dieng dans l'Aube.

Une cérémonie d’hommage, ouverte à tous, doit être rendue ce mercredi en présence de représentants de l’Agence Régionale de Santé, de la mairie de Besançon. Des salariés du monde médical devraient également participer à ce rassemblement prévu à 20h devant les locaux de Jussieu secours à Besançon.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité