Covid-19 : Où peut-on encore se faire tester en Franche-Comté avant Noël ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Johanna Albrecht
Test PCR, antigénique ou autotest comme ci-dessus, le Conseil scientifique recommande vivement de se faire tester avant de se réunir en famille pour les fêtes.
Test PCR, antigénique ou autotest comme ci-dessus, le Conseil scientifique recommande vivement de se faire tester avant de se réunir en famille pour les fêtes. © VANESSA MEYER / MAXPPP

Si le Conseil scientifique incite fortement à se faire tester avant de passer les fêtes en famille, ou de participer à un repas, reste à savoir où et comment. A quelques heures du passage du Père Noël, on fait le point sur les lieux où se faire tester en Franche-Comté.

Face à la 5e vague et à la montée en puissance du variant Omicron, le gouvernement comme le Conseil scientifique incitent les Français à se faire tester avant de se retrouver en famille, pour Noël ou pour le Nouvel An. Mais quel type de test réaliser ? Et surtout, où trouver un créneau, alors que les rendez-vous sur internet fondent comme neige au soleil ? Le point sur ce que vous pouvez encore trouver avant votre réveillon en Franche-Comté.

Le test le plus fiable, mais le plus long : la PCR

Première option pour se faire tester, mais peut-être aussi la moins facilement accessible : les tests PCR. Par prélèvements nasopharyngés, la probabilité d’obtenir un faux négatif ou un faux positif est désormais "quasi nulle". En revanche, ce sont aussi les tests pour lesquels il peut être le plus difficile d’obtenir un rendez-vous, et pour lesquels le temps d’attente avant d’obtenir un résultat est le plus long, puisqu’il y a besoin d’un traitement en laboratoire.

Pierre Marchenay, biologiste médical des Laboratoires de Proximités Associés (LPA), explique par ailleurs : "Il faudrait quand même mieux réserver les tests PCR à ceux qui en ont le plus besoin, par exemple, les personnes symptomatiques et les cas contacts". Son laboratoire, la LPA, propose avec le laboratoire CBM 25 un site de prélèvements PCR sans rendez-vous à Besançon, 6 rue des Causses. "On a mis les moyens humains et techniques pour faire un grand nombre de prélévements, mais s’il y a un très grand nombre de gens, il faudra quand même privilégier les symptomatiques et les cas contacts". Autrement dit, les personnes asymptomatiques et qui souhaitent faire un test "au cas où" avant Noël peuvent se rendre au site des Causses à Besançon, mais leur prélèvement ne sera pas prioritaire. Le biologiste conseille donc si besoin est d'un test "de se faire tester le 23 pour le 24", "éventuellement essayer le 24 au matin pour le soir, mais le délai de rendu dépendra aussi du nombre de dossiers à traiter,  avec une priorité sur les urgences". A titre d’exemple, sur le début de la semaine du 20 décembre, le laboratoire LPA effectuait environ 1.500 analyses de tests PCR sur l’ensemble de ses laboratoires dont 300 uniquement pour les prélèvements effectués rue des CaussesPrévoyez donc une attente pour accéder au prélèvement, puis plusieurs heures (jusqu’à 24 heures environ) pour obtenir le résultat.

→ Les laboratoires qui proposent des prélèvements PCR :

A Besançon, sans rendez-vous, 6 rue des Causses, de 8h à 19h en semaine, 17h le 24 et le 31 décembre, 18h le samedi. Ou dans les laboratoires CBM 25, sans rendez-vous.

Ailleurs dans le Doubs, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort :

Dans les laboratoires LPA, sans rendez-vous à Maiche, Ornans, Pontarlier, Saint-Vit Baume-les-Dames, Saint-Loup-sur-Semouse, Vesoul, et Auxonne.

Dans les laboratoires Santé Labo : A Valdahon, Morteau, Lisle sur le Doubs, Pontarlier et Vesoul.

Dans les laboratoires Bioallan : Delle, Valdoie, Montbéliard, Belfort, Trévenans, Audincourt, Pont de Roide, Montbard, et Valentigney.

Dans le Jura, dans les laboratoires Médilys, à Dole, Poligny, Champagnole, Lons-le-Saunier, Morez et Saint-Claude. Attention, ce laboratoire conseille de prendre rendez-vous sur internet.

Dans les laboratoires Biolab-Unilabs, sur rendez-vous, à Dole et Damparis.

Rapide, et relativement fiable : le test antigénique

Si la fiabilité des tests antigéniques est plus variable, ils sont notamment nettement plus efficaces lorsque la maladie est déclarée depuis moins de cinq jours, ils sont recommandés par la Haute Autorité de Santé pour les personnes symptomatiques depuis peu, et pour les personnes asymptomatiques. Son résultat est donné en 15 minutes.

Sur Doctolib, les créneaux de rendez-vous pour réaliser un test antigénique le 24 décembre ont été pris d’assaut. Dans le Doubs, à Pontarlier, mercredi, en début d’après-midi, on trouvait encore des rendez-vous pour le jeudi 23 et le vendredi 24.  A Bethoncourt, d’autres créneaux étaient disponibles. Dans le Jura, il fallait regarder du côté de Fraisans ou de Moirans-en-Montagne pour trouver quelques créneaux le 24 décembre.

Mais il est également possible de se faire tester dans d’autres lieux : pharmacies, cabinets infirmiers, cabinets de masseurs-kinésithérapeute. Attention, en revanche, il va probablement falloir vous armer de votre téléphone. Le site internet du ministère de la Santé répertorie les professionnels de santé qui effectuent des tests antigéniques. Leurs adresses et numéros de téléphones sont disponibles à ces endroits pour le Doubs, la Haute-Saône, le Territoire de Belfort et le Jura.

Autre point de vigilance : si certains lieux de dépistages sont indiqués comme étant "sans rendez-vous", n’hésitez pas à leur téléphoner avant de vous déplacer. "Avant, c’était plus calme et il n’y avait pas de soucis pour venir sans prévenir" raconte Catherine Bourgeois, pharmacienne à Champagnole, "mais c’est en train de se resserrer". Alors, la pharmacie a décidé d’ouvrir un carnet de rendez-vous, et privilégie ceux qui auront prévenus : "Si les gens viennent, on va essayer de les prendre, mais on ne veut pas qu’il y ait dix personnes à attendre dans la pharmacie". Dans l’officine, il a déjà été décidé que deux personnes se consacreront à ces tests le vendredi 24 décembre.

Et les autotests ?

Dernière possibilité, les autotests. S’ils sont devenus une denrée rare dans beaucoup de pharmacies, dévalisées ces derniers jours, le Conseil scientifique et le gouvernement recommande leur usage pour les personnes asymptomatiques et non cas contact, avant qu’elles ne se réunissent en famille, le jour même de l’événement. Selon l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine, s’ils sont bien utilisés en suivant les instructions de la notion, ces tests sont tout de même fiables à 70%. Leur intérêt réside dans la possibilité de les faire seuls, le jour même de l’événement. Un avantage non-négligeable pour ceux qui auront prévus de se retrouver les 25 ou 26 décembre, où peu de lieux de dépistages seront ouverts, ou pour ceux qui ont prévu d’enchaîner les moments de sociabilisations, avec des personnes différentes : les chances d’avoir eu un test négatif, car on était en période d’incubation, et de devenir malade par la suite sans le savoir sont réduites, de même que celles de contracter le Covid au cours du premier réveillon, et de le transmettre à son tour dans les jours suivants.

De premières études sur le variant Omicron, qui n’en sont qu’à leurs prémisses, suggèrent que celui-ci pourrait avoir une période d’incubation généralement plus courte que d’autres variant, de nombreux malades montrant des symptômes dans les trois jours qui suivent leur exposition. Ce variant Omicron serait également susceptible de se manifester sous des symptômes plus atypiques : une toux sèche, des suées nocturnes, la gorge qui pique, des douleurs musculaires modérées et une grosse fatigue.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.