Disparition de Narumi : Nicolas Zepeda Contreras libre de ses mouvements dans son pays

Narumi et son ex petit ami Nicolas, un jeune chilien principal suspect
Narumi et son ex petit ami Nicolas, un jeune chilien principal suspect

Nicolas Zepeda Contreras, le principal suspect dans l'affaire de la disparition de Narumi Kurosaki l'étudiante japonaise disparue à Besançon en décembre 2016, n'est plus sous le coup de la mesure conservatoire lui interdisant de sortir du Chili, son pays natal. 

Par Isabelle Brunnarius

Cette mesure conservatoire, demandée par la France au Chili, avait juridiquement une durée de validité de un an. Elle n'est donc plus actuellement en vigueur. En novembre dernier, Edwige Roux-Morizot, procureure de la République de Besançon, avait précisé lors d'une conférence de presse que la demande d'extradition du principal suspect dans l'affaire de la disparition de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki n'avait pas été encore envoyée.

Cette demande étant particulièrement complexe, la procureure voulait se donner le temps d'éviter toute erreur de rédaction ou de traduction. Aujourd'hui, Edwige Roux-Morizot, confirme la "suspension" de cette demande d'extradition "jusqu'à ce que l'enquête judiciaire soit complète.

Sous  réserve de faits nouveaux, l'information judiciaire pourrait être achevée dans les cinq mois à venir. L'enquête judiciaire se poursuit donc avec notamment la recherche du corps de la jeune étudiante japonaise. En décembre dernier, une nouvelle zone de recherche avait été identifiée par les enquêteurs grâce aux signaux émis par le téléphone portable de Nicolas Zepeda Contreras. Cette zone est située entre Choisey, Crissey et Gevry, communes situées au sud de Dole. Une fois l'information judiciaire bouclée, la justice française aura ainsi tous les éléments pour formuler cette demande d'extradition.

L'ex-petit ami de Narumi Kurosaki, Nicolas Zepeda Contreras, Chilien âgé de 26 ans, est la dernière personne à avoir vu la jeune femme en vie lors d'un diner le soir de sa disparition le 4 décembre 2016. Nicolas Zepeda Contreras était bien avec Narumi ce soir-là.
Depuis sa disparition ce jour-là, le corps de la Japonaise demeure introuvable. Nicolas Zepeda Contreras a regagné son pays natal après la disparition de Narumi qui avait entretenu, par le passé, une relation amoureuse avec lui, avant de le quitter.

Le jeune homme est sous le coup d'un mandat d'arrêt international. Il ne peut donc pas voyager à l'étranger. Depuis la fin de la mesure conservatoire, il peut seulement circuler librement dans son pays. 


► Lire tous nos articles au sujet de la dispariton de Narumi.


Narumi : le suspect libre de ses mouvements au Chili
Nicolas Zepeda Contreras, le principal suspect dans l'affaire de la disparition de Narumi Kurosaki l'étudiante japonaise disparue à Besançon en décembre 2016, n'est plus sous le coup de la mesure conservatoire lui interdisant de sortir du Chili, son pays natal. récit s.bourgeot.M.Dubuis.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Portrait chasseurs d'orages dans le Jura

Les + Lus