Doubs : le festival Bien Urbain débute ce jeudi à Besançon, "en dix ans, on a fait 349 oeuvres"

Les premiers artistes ont retroussé leurs manches pour les 10 ans du festival Bien Urbain qui débute ce jeudi 3 juin jusqu'au 20 juin, et organisé par l'association Juste ici. Chaque année, cet événement joue avec (et dans) l’espace public à Besançon.

Le festival Bien Urbain comptait fêter ses dix ans cette année, c'est partie remise.
Le festival Bien Urbain comptait fêter ses dix ans cette année, c'est partie remise. © Bien Urbain

Un peu de blanc ici, une belle couche de vert là, sous la passerelle de la rue de Chalezeule dans le quartier des Clairs-Soleils dans le Nord-est de Besançon, l’artiste Bisontin, Félix Lafay, de Mujo Atelier, s’en donne à cœur joie pour reproduire sur ce mur le dessin d’inspiration ethnique qu’il tient entre ses mains.

« Moi je suis très inspiré par les arts premiers, influencé par les sculptures, les rites ancestraux ». Le message qu’il veut transmettre « se sortir de la vie bétonnée et regarder autour de soi ce que la nature peut nous offrir ».

Bien Urbain 2021

Félix participe au festival Bien Urbain qui débute ce jeudi 3 juin. Comme les 26 autres artistes invités pour l’occasion à s’exprimer sur et avec le mobilier urbain.

Black Posters de Santiago Sierra, 2018.
Black Posters de Santiago Sierra, 2018. © Brad Downy et Lucas Hihn.

« Ils seront deux fois plus nombreux que d’habitude » se réjouit Chloé Cura en charge de la communication du festival. Cette année, le festival s’étend aux quartiers périphériques (Planoise, Clairs-Soleils) et dans les villes des alentours comme Oselle et Saint-Vit pour la création d’une peinture murale-anamorphe de Small du côté du tunnel de la Gare.

Peintures murales, sculptures, collages, expositions, les propositions artistiques seront-elles aussi très variées.

Programme du festival Bien Urbain 2021 du jeudi 3 juin au dimanche 20 juin.

Il faut dire que 2021 marque les 10 ans de ce festival bisontin. « En dix ans, on a fait 349 œuvres par 146 artistes de 26 nationalités différentes. Une centaine est encore visible » résume Chloé Cura.

Parmi les autres artistes : Erosie et Helmut Smits, deux artistes néerlandais ! Erosie réalisera une peinture murale rue Oudet (vers le pont Canot), Helmut Smits sera quant à lui vers la promenade Chamars pour l'installation d'une œuvre éphémère en espace vert.

Occuper des espaces, peinture de Hyuro, 2019.
Occuper des espaces, peinture de Hyuro, 2019. © David Demougeot, William Henrion et Kristina Bohres.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival événements sorties et loisirs