Montfaucon : écologique et ludique, un troupeau de lamas pour entretenir les abords du château

Pour débroussailler les abords du château de Montfaucon dans le Doubs non loin de Besançon, la commune loue désormais trois lamas.

Les trois lamas sont arrivés le mercredi 12 mai au château de Montfaucon
Les trois lamas sont arrivés le mercredi 12 mai au château de Montfaucon © Philippe Arbez / France Télévisions

Sur la colline de Montfaucon, les chamois ont désormais des compagnons exotiques. Depuis le 12 mai, trois lamas sont installés dans une petite cabane en bois, en contrebas du château. Izia, Mouchette et Lou, trois femelles, ont une mission : débroussailler les côtes de ce site classé monument historique. “Antérieurement”, raconte Pierre Contoz, maire de Montfaucon, “on l’entretenait avec des engins mécaniques, bruyants, polluants, qui dégradaient le site, ou avec des bénévoles, mais le site est très pentu et c’est dangereux.” Quinze ans que le conseil municipal cherchait une alternative pour l’entretien de ces espaces, où les ronces prolifèrent rapidement. C’est l’élevage Lamas Doubs qui lui a apporté la solution. 

Découvrez en images le travail étonnant des lamas, débroussailleuses à 4 pattes !

“Le lama a toutes les qualités” résume Christelle Trota, éleveuse de Lamas Doubs à Mamirolle. “Ça fait longtemps qu’il est utilisé en défense des feux dans le sud”. En effet, contrairement au mouton qui ne mange que ce qui se trouve au sol, et à la chèvre qui a tendance à dévorer les arbres, le lama “mange à peu près tout ce qui est vert, jusqu’à deux mètres de hauteur”. Une bonne solution pour préserver les arbres du site. Autre atout, “il a des coussinets sous les pieds, donc il n’abîme pas le terrain”. A Mamirolle, dans sa ferme à Lamas, elle en élève une soixantaine. Des animaux “rustiques et faciles à tenir”, très prisés pour l'entretien des espaces en Suisse et en Allemagne, mais qui commencent seulement à se faire une place en France.

Dans le Doubs, Montfaucon est la troisième commune, après Mamirolle et Besançon, à faire appel à leurs talents. Les trois lamas sont loués pour une année, mais le maire pense déjà qu’ils resteront bien plus longtemps.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement animaux nature