Morgan Kneisky, champion du monde de cyclisme sur piste, rêve de jeux olympiques

Morgan Kneisky (à gauche) et Benjamin Thomas (à droite) après leur médaille d'or aux championnats du monde de cyclisme sur piste. / © MaxPPP
Morgan Kneisky (à gauche) et Benjamin Thomas (à droite) après leur médaille d'or aux championnats du monde de cyclisme sur piste. / © MaxPPP

Le cycliste bisontin a remporté son quatrième titre mondial à Hong Kong il y a tout juste une semaine. Il a remporté la course à l'Américaine en tête avec son coéquipier Benjamin Thomas. Morgan Kneisky revient sur les moments clés de sa carrière et ses nouveaux objectifs.

Par Claire Schaffner

Morgan Kneisky a poussé ses premiers coups de pédale sur la piste du vélodrome de Besançon. A presque trente ans, il est entré dans l'histoire du cyclisme sur piste français avec quatre titres de champion du monde. Il y a une semaine, il a remporté la course à l'Américaine avec Benjamin Thomas à Hong Kong. 

Un palmarès bien au-delà de ses espérances : "Je n'aurais jamais imaginé ça quand je roulais avant les années 2000 à Besançon, raconte-t-il. On m'aurait dit "tu vas être le meilleur coureur français dans ta discipline, dans ta spécialité", je ne l'aurais jamais cru."

Pour atteindre ce niveau, Morgan Kneisky a dû faire preuve de persévérance. Au début de sa carrière, le vélodrome de Besançon où il s'entrainait est détruit. Le cycliste est alors obligé de s'expatrier. Il revient en France et signe un contrat avec l'armée de terre, bien décidé à poursuivre ses rêves : représenter son pays aux jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Portrait du cycliste Morgan Kneisky, champion du monde de l'Américaine
Après la victoire de Morgan Kneisky, dimanche 16 avril à Hong Kong, on retrouve le coureur chez lui à Besançon sur ses routes d'entrainement pour évoquer quelques moments importants de sa carrière... - France 3 Franche-Comté. - Interview de Morgan Kneisky. Reportage de Jean-Luc Gantner et Fabienne Le Moing.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'école de Bellefontaine en grève et en deuil

Les + Lus