"On veut passer la vitesse supérieure", la Maison des femmes se concrétise, à Besançon

Le projet de cette structure d'accompagnement des femmes s'étoffe. Une journée de présentation était organisée ce dimanche. L'occasion de faire connaître au plus grand nombre cette "maison", prévue pour 2025.

Effervescence dominicale au Grand Kursaal. Le lieu a été choisi pour célébrer l'inauguration "officielle" de l'association de préfiguration de la Maison des femmes, créé le 6 décembre dernier. Elle regroupe deux fondatrices du projet, le Centre d'Information Sur les Droits Des Femmes Et Des Familles (CIDFF 25) et Solidarité Femmes Besançon. "L'idée est d'être visible auprès du grand public", explique Carole Ely, directrice du CIDFF du Doubs.

Ce projet de Maison des femmes vise à rassembler, les services, soins et interlocuteurs adéquats, pour venir en aide aux femmes. "Elles pourront trouver des réponses à toutes leurs questions dans un lieu unique", résume Carole Ely.  Par exemple, des aides juridiques, médicales mais aussi, une prise en charge des enfants.

Accompagnement global

Un modèle qui a déjà fait ses preuves comme avec la Maison des femmes de Saint-Denis, axée sur la santé. "Nous sommes partis sur une initiative purement associative et sur une orientation psychosociale", explique Marion Desvignes, chargée de mission Solidarité Femmes 25. "Ce sera un lieu inclusif pour les femmes, les enfants et toutes les minorités de genre", ajoute-t-elle. 

La Maison des femmes sera implantée dans l'ancienne résidence Henri Huot, rue Jean-Wyrsch. Un bâtiment mis à disposition par la ville de Besançon. L'ouverture est prévue à l'horizon 2025. D'ici là, l'association espère débloquer de nouveaux financements de la part des services publics comme la CAF ou le département.