À Besancon, les premiers pas pour la création de la Maison des femmes

Créer un lieu où les femmes pourront avoir des conseils juridiques, un accompagnement psychologique et un suivi médical sera bientôt possible. C’est le projet des associations CIDFF 25 et Solidarité Femmes Besançon qui ont conçu ensemble une association de préfiguration pour la création de la Maison des femmes pour l’égalité.

C’est une bonne nouvelle pour les femmes du Doubs. Mercredi 6 décembre 2023, une association de préfiguration pour la création de la Maison des femmes pour l’égalité a vu le jour. Son but : créer un dispositif juridique commun permettant l’ouverture de ce lieu en 2025. Cela passe entre autres par la recherche des financements nécessaires et la préparation de partenariats. 

Destinée à l’accueil de toutes les femmes du département du Doubs et de leurs enfants, la Maison des femmes pour l’égalité sera située rue Jean-Wyrsch, dans les locaux de l’ancienne résidence Henri Huot. Ce lieu a été mis à disposition par la ville de Besançon.

Un accompagnement global et individualisé 

Cette association de préfiguration, dont la durée est limitée à la date de création de l’association finale Maison des femmes pour l’égalité, est composée de deux membres fondateurs : les associations CIDFF 25 et Solidarité Femmes Besançon. Elles travaillent ensemble pour proposer aux femmes un accompagnement global et individualisé. 

La Maison des femmes vise à permettre une prise en charge transversale et interdisciplinaire. Il s’agit d’être capable de proposer, dans un seul et même lieu, une aide pour toutes. Quels que soient leurs problèmes auxquels les femmes sont confrontées (juridiques, médicaux, psychologiques...), la Maison souhaite pouvoir leur proposer des solutions adaptées. D’autres associations et professionnels, notamment de santé et en lien avec les droits des femmes, tiendront des permanences. 

Un lieu “pas uniquement centré autour des violences”

Ce lieu unique “évitera aux femmes de devoir se déplacer à droite à gauche pour les différentes démarches”, indique Eva Bronnenkant, présidente de l’association Solidarité Femmes Besançon. “Les problèmes sont souvent multiples, c’est pour cela qu’il est important d’avoir un endroit centralisé”, précise-t-elle. 

La Maison des femmes n’est “pas uniquement centrée autour des violences, l’association CICS [Centre d’Informations et de Consultation sur la Sexualité] et FETE [dont l’objectif est de faire avancer l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes] feront aussi des permanences”, rappelle-t-elle. 

Avant l’ouverture, des événements d’inauguration seront organisés. À l’occasion de la mobilisation du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, un événement est prévu le 10 mars 2024 au Kursaal à Besançon. “C’est l’occasion de montrer que le projet se monte. Il s'agit de communiquer et se rendre visible”, souligne Eva Bronnenkant.