VIDEO. "Amoureux.se", une campagne lancée en Suisse pour favoriser des relations de couple saines chez les jeunes

À l’occasion de la journée internationale contre les violences faites aux femmes samedi 25 novembre 2023, le canton de Vaud en Suisse lance une campagne de sensibilisation destinée aux jeunes sur les réseaux sociaux. "Amoureux.se", c'est son nom, vise à prévenir la violence dans le couple chez les 16-25 ans.

"Amoureux.se", c'est son nom, tout simplement. À l’occasion de la journée internationale contre les violences faites aux femmes ce samedi 25 novembre 2023, le canton de Vaud en Suisse lance une grande campagne de communication et de sensibilisation sur les réseaux sociaux. Cette campagne vise à prévenir la violence dans le couple chez les 16-25 ans, apprend-on dans un communiqué officiel.

Les premières expériences amoureuses peuvent marquer les futures relations, c’est pourquoi il est primordial que les jeunes puissent se poser les bonnes questions, reconnaître les signaux d’alarme d’une relation toxique ou violente et cultiver le respect de l’autre.

Canton de Vaud.

Communiqué du 24 novembre 2023

Cette campagne est construite autour de vidéos dans lesquelles des jeunes parlent à d'autres jeunes et s’expriment sur leurs définitions "d’une relation empreinte de respect". Le premier des trois clips ouvre notamment la réflexion sur ce qu'est une relation amoureuse saine. "Je pense qu’assez vite il faut parler de ce qui est important, de quelles sont nos attentes, ce que l’on souhaite dans une relation", indique l'un d’eux. Les jeunes sont aussi invités à donner leurs outils pour s’assurer que la relation est harmonieuse. "Ne pas oublier de se poser les questions à soi-même, est-ce que je me sens bien, est-ce que c’est OK."

Tu repères des red flags dans ta relation ? Dis STOP !

La campagne permet enfin d’identifier les relations toxiques ou violentes et de repérer notamment des "red flags", des "drapeaux rouges" pour pouvoir poser tout de suite des limites. "On peut parler de violence à partir du moment où cela affecte la santé de la personne en face (...) même si ta vie n’est pas mise en péril. Mais si ton estime de toi est mise en péril, je pense que là c’est un problème", témoigne l'une des intervenantes.

Disponibles sur YouTube, ces vidéos seront également diffusées sur les autres réseaux sociaux. Une page internet dédiée a aussi été créée pour les jeunes qui souhaitent en savoir davantage.