VIDEO. Mai 1968 : quand la ménagère bisontine souffrait de la grève

La grande grève de mai 68 a chamboulé le quotidien des Français. Exemple à Besançon dans le Doubs. Les femmes de l'époque confaient quelques difficultés à nourrir leurs familles. Salaires non versés, stocks en baisse dans les commerces...mai 68, c'était ça aussi. 
Le journaliste de l'époque est allé dans la rue bisontine voir les mères de familles, les ménagères comme on les appelle encore en 1968.

Celles-ci se confient sur leur quotidien. "La grève nous gêne, il faut se provisionner, et on n'a pas les moyens" raconte l'une d'entre elles.
"Avec la grève, nos maris touchent par leurs payes" explique l'autre.

Alors à Besançon, on fait ses courses comme on peut. Au coup par coup. Le choix semble parfois limité dans les rayons des magasins. Les unes font quelques réserves de sucre. "Je trouve cela idiot, on n'est pas en période de guerre, c'est idiot de faire des se ruer sur les étalages" confie une femme. 

Pommes de terre, patates, tomates, manquent dans certains commerces bisontins. 


Mai 68 : les conséquences de la grève sur les ménagères

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mai 68 histoire sorties et loisirs femmes société famille