• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

VIDEO. Romain, tatoué à 60% : “J'emporterai tous mes tatouages dans ma tombe”

Romain Euvrard est tatoué à 60% du corps. / © France 3 Franche-Comté - Thibaut Martinez-Delcayrou
Romain Euvrard est tatoué à 60% du corps. / © France 3 Franche-Comté - Thibaut Martinez-Delcayrou

Il fait partie des passionnés qui se rendront au Besançon Tattoo Show, les 16 et 17 mars 2019. Romain est tatoué à 60% et ne compte pas s'arrêter là. Nous l'avons rencontré. 

Par TMD

"Freedom" et "Dark" sont les deux premières inscriptions que l'on voit sur lui quand on le regarde. À 36 ans, Romain Euvrard est tatoué sur 60% de son corps. Le résultat de 18 années de tatouages. "Chaque tatouage est très réfléchi. Il n'y a pas un tatouage que je regrette aujourd'hui" affirme-t-il. Il n'y a quasiment plus de place sur ses bras ni sur son torse.

Sur sa main droite, un crâne est tatoué près d'une rose. Et sur son visage, une moustache type mousquetaire parfaitement taillée entourée d'une dizaine de tattoos. Tous sont noirs, sauf un, au milieu du front : une dague rouge, qui représente la trahison. "Ensuite, j'ai attaqué les oreilles. Ca a été très douloureux", précise-t-il en montrant son oreille droite complètement imbibée d'encre.

"Au travail, mes chefs ne m'ont jamais rien dit sur mes tatouages"


Ce weekend, il se rendra au Besançon International Tattoo Show. Là-bas, 220 tatoueurs accueilleront plusieurs centaines de passionnés. "On est contents de se voir. Le Besançon Tattoo Show rassemble tous les tatoués de France. On n'a pas l'habitude de se voir en dehors de ces conventions. Quand on se voit, on est tous contents de se croiser, de discuter, de voir les tattoos qu'on a faits".

Dans la vie, Romain est paysagiste. Il n'a jamais eu de problème avec ses tatouages dans le monde du travail. "Les gens sont un peu surpris sur le coup, mais ils s'habituent. Mes chefs ne m'ont jamais rien dit. Tant que je reste professionnel, il n'y a pas de soucis avec ça. Quand je fais un tatouage, je ne réfléchis pas à cela. Mais si un jour, je veux changer de travail, j'espère que mon patron m'acceptera tel que je suis". 

S'il estime que "tous les tatoués ont un côté sombre en eux", Romain considère le tatouage comme un art à part entière. "C'est comme les gens qui ont des tableaux chez eux. Sauf que moi, tout ce que j'ai sur la peau, je vais l'emporter sur moi jusque dans ma tombe. Et ce sera ma plus grande fierté." 

 
Fan de tatouage, Romain est tatoué à 60%
Romain Euvrard a commencé le tatouage quand il avait 18 ans. Cet habitant du Doubs n'a pas arrêté depuis. Il sera présent au Besançon Tattoo Show. Reportage Thibaut Martinez-Delcayrou

A lire aussi

Sur le même sujet

Cathédrale Saint-Bénigne : la petite forêt de Dijon

Les + Lus