Bivouac, camping sauvage, nuit en van aménagé et voyage itinérant... Les règles à respecter avant de s'installer pour la nuit

Publié le
Écrit par Sarah Rebouh

Le bivouac, le camping sauvage ou encore les nuits en véhicules aménagés se développent partout en France. La Bourgogne-Franche-Comté ne fait pas exception. Règles à suivre et conseils avant de partir à l'aventure.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Les vacances en plein air ont le vent en poupe, qui plus est depuis les confinements successifs et restrictions liées à la pandémie de Covid-19. De nombreux vacanciers ont découvert les vacances au grand air et y ont pris goût. Pour preuve, la location de camping-cars, de vans aménagés ou encore la randonnée sont des pratiques qui ont fortement augmenté ses derniers mois. Vous souhaitez bivouaquer ou dormir en camping sauvage avec ou sans véhicule ? Il existe des règles précises à respecter pour que la pratique de chacun ne vienne pas détériorer la nature ou empiéter sur les droits de tous.

Les règles du bivouac ou camping sauvage pour une nuit

"Nous avons fait un constat très simple : la pratique du bivouac s'est développée et n'est pas encadrée. Cela peut créer des conflits d'usage" nous a expliqué Manon Peccaud, chargée de communication de l'association Les Grandes Traversées du Jura, sentiers de randonnée itinérants dans le massif du Jura. 

Bivouaquer, c'est dormir avec une petite tente ou un campement sommaire pour une seule nuit, du coucher du soleil au lever du jour le lendemain matin. Cette pratique est généralement différente du camping sauvage. Le bivouac est une pratique principalement utilisée par les randonneurs ou les vététistes qui ne souhaitent pas retourner à proximité d'une ville pour dormir, entre deux étapes. 

En France, il n’existe pas de distinction précise entre le camping sauvage et le bivouac au niveau de la réglementation. Ces pratiques sont autorisées partout où cela n'est pas formellement interdit, avec évidemment des restrictions. Il est interdit de faire un bivouac ou un camping sauvage dans les endroits ci-dessous :

► Les forêts, bois et parcs classés comme espaces « à conserver » ou comme réserves naturelles
► Les routes et chemins publics
► Les bords de mer
► À moins de 200 mètres d’un accès à l’eau propre à la consommation
► À moins de 500 mètres d’un monument historique, classé ou inscrit au patrimoine
► Sur tous les sites classés dans les zones de protection du patrimoine de la nature
► Les chemins et terrains privés

"Le bivouac, lui, est bien souvent toléré, notamment dans les parcs nationaux et régionaux en France" précise néanmoins le site spécialisé Lesothers.com.

La règle à respecter en toutes circonstances est la suivante : ne laissez aucune trace de votre passage. Faire du feu est toujours une mauvaise idée car cela à un impact sur le paysage dans lequel vous évoluez.

Les règles du bivouac dans le massif du Jura et le Morvan

Chaque parc naturel dispose de sa réglementation concernant le bivouac. Dans la Réserve naturelle nationale de la Haute Chaîne du Jura, l’Arrêté préfectoral du 16 octobre 2017 fixe les règles. Ainsi :

>> sans abri quel qu’il soit (sauf en cas de nécessité absolue : conditions météorologiques et sécurité de la personne notamment)
>> pendant les créneaux horaires de 19h00 le soir à 9h00 le matin,
>> pour une seule et unique nuitée par site,
>> à une distance maximale de vingt mètres des sentiers balisés autorisés,
>> en dehors des alpages occupés par le bétail,
>> toute forme d’aménagement ou d’atteinte aux milieux naturels est également interdite : dégagement de la végétation, saignée pour drainer le ruissellement, appareillement de pierres, etc.
>> il est interdit de bivouaquer dans les Zones de quiétude de la faune sauvage (ZQFS) lorsque celles-ci sont actives.
>> Les feux réalisés au sol sont interdits.

Dans le Morvan, il existe des cas spécifiques notamment concernant les Grands lacs. Vous pouvez consulter toutes les règles par ici.

Puisqu'on ne sait pas toujours à l'avance où l'on va planter sa tente lors d'une randonnée, le mieux est de se renseigner en amont auprès des mairies des communes traversées par exemple. 

Où que vous soyez, du matériel adéquat reste indispensable si vous ne voulez pas que votre bivouac se transforme en mauvais moment. Une tente montée avant la nuit, un matelas, une lampe frontale et un sac de couchage adapté à la saison sont évidemment nécessaires. Pour les plus courageux, il est évidemment possible de dormir à la belle étoile, pour en profiter un maximum.

Le camping sauvage en véhicule aménagé 

De plus en plus de personnes voyagent en véhicules aménagés. Vans, fourgons, voitures aménagées ou campings car, pullulent sur les routes au printemps et en été. Comme pour le bivouac, rien n'interdit de dormir dans son véhicule en France cependant, il faut rester discret sous peine de recevoir une amende. Lorsqu'on fait du camping sauvage, il est conseillé de ne laisser aucun équipement (chaises, tables, barbecue...) à l'extérieur de son véhicule. Rien ne doit laisser penser que vous vous installez pour plusieurs jours. À noter que de plus en plus de communes interdisent la présence de véhicules aménagés, camping-car et autres fourgons sur certaines zones.

Un conseil également pour passer une nuit sereine : trouvez un emplacement pour dormir alors qu'il fait encore jour et faites confiance à votre instinct, si vous ne sentez pas un endroit, changez-en.

Il est notamment interdit de :

>> Stationner plus de 7 jours au même endroit
>> Être en stationnement dangereux ou gênant
>> Boire dans le véhicule
>> S’exhiber dans le véhicule

À noter que dormir en van est légalement interdit dans tous les parcs nationaux et régionaux de France. Cela n'empêche pas de nombreux randonneurs de dormir dans leurs véhicules la veille d'une marche, en respectant bien évidemment le calme de l'endroit et en ne laissant aucune trace de son passage. Pour rappel : les mégots de cigarettes et le papier toilette ne doivent pas non plus être jetés dans la nature ! De plus, il est préférable pour des questions de sécurité d'éviter les aires d’autoroute et les parkings qui longent les grands axes.

Plusieurs sites internet permettent de trouver un emplacement calme en camping sauvage, testés et approuvés par des voyageurs comme par exemple l'application ParkforNight. Un site internet référence tous les endroits appartenant à des propriétaires privés proposant de recevoir contre quelques euros des voyageurs en tente ou en véhicules aménagés. 

À lire aussi : le code de l'aventure responsable

Et si le bivouac et le camping sauvage ne vous inspirent pas, il reste évidemment les campings municipaux et privés ainsi que les campings à la ferme, de plus en plus répandus !