• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Des chercheurs bisontins et suisses travaillent sur une représentation 3 D des tumeurs au rein chez l'enfant

Le laboratoire Femto-St de Besançon collabore avec l'institut suisse EPFL pour offrir d'ici trois ans aux chirurgiens une représentation en 3 D de tumeur du rein, la plus fréquente chez l'enfant. Les médecins ne disposent pour l'heure que d'images 2 D par scanner. 

Par Florence Cicolella

C'est une petite révolution qui s'opère dans le monde de la médecine et surtout de l'imagerie médicale. Des chercheurs bisontins de Femto-St cherchent avec leurs homologues suisses à produire des images en relief de tumeurs du rein. Jusqu'à présent les chirurgiens n'ont à leur disposition que des images scanner en 2 D qu'ils doivent assembler à la main pour envisager la tumeur dans sa globalité. Le projet technologique envisage ici de produire une image en 3 D voire une impression d'un objet 3 D que les médecins pourront manipuler.

L'idée est bien de mieux préparer les interventions chirurgicales en cernant aux mieux les limites de la tumeur, ses adhérences aux autres organes. Cela permet aussi d'anticiper d'éventuelles complications. Le tout sans aucune intrusion. 

Les tumeurs au rein représentent 10 % des tumeurs pédiatriques et touchent un enfant sur 10 000. Si elle est un succès cette technologies 3 D pourrait être aplliquée par la suite aux adultes. 

Médecins et informaticiens réalisent une représentation 3 D d'une tumeur au rein.
Un reportage de Catherine Schulbaum, Sébastien Poirier et Jean-Pascal Maujard. Avec Julien Henriet, maître de conférence informatique Femto-St - Yann Chaussy, chirurgien pédiatrique CHRU - Pr Pierre-André Farine, responsable de laboratoire EPFL Neuchâtel


Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus