Cet article date de plus de 9 ans

La course fera bien Lamoura-Mouthe

La 34ème édition de la Transjurassienne aura lieu sur le parcours d'origine et sur 76 km
video title

video title

Les favoris de la Transju 2012

Sur 54 km en style classique, sur 76 km en style libre : qui seront les hommes forts du weekend sur la Transjurassienne ?

Le froid est là. La neige aussi. Tous les ingrédients sont réunis. La Transjurassienne 2012 se disputera bien ce weekend sur son parcours d'origine. 76 km de Lamoura à Mouthe. Mouthe où la course est de retour après deux hivers sans neige.

La bonne nouvelle a été officialisée ce midi dans les salons de l'hôtel de Région. Les responsables de Trans'Organisation avaient validé le parcours définitif ce matin en présence des autorités réunies en mairie de Mouthe. Seul changement : il se situe au niveau de l'arrivée. Elle se fera cette année en face de l'ancienne douane, et non plus près du collège de Mouthe.

Un léger appoint en neige

La course arrivera de Chaux-Neuve. Elle longera la fôret à l'arrivée sur Mouthe. Les derniers mètres du stade d'arrivée seront réenneigés avec de la neige naturelle. Cette neige sera prélevée dans les combes autorisées par la Préfecture.

Ce matin, il faisait encore -23 degrés  dans la combe du lac à Lamoura où sera donné le départ. La météo prévoit un -12 degrés dimanche matin pour le départ des 76 km. Cette neige très froide ne sera pas propice à des records. Celui d'Alexandre Rousselet, 2h55 de course en 2004 ne devrait pas tomber pas cette année.

Côté participants : ils sont 4289 inscrits pour cette 34ème édition. A peine moins que l'an passé. Côté sportif, le tchèque Stanislas Rezac est le grand favori sur le 54 km classique, et sur la course du lendemain sur 76 km. Il est leader actuellement du classement de la FIS Marathon Cup qui regroupe les courses longues distances. 

La perénnité de la Transjurassienne n'est pas acquise

Face à la polémique ces dernières semaines sur la protection du grand tétras, les organisateurs restent inquiets. Trans'Organisation n'a obtenu le feu vert de l'état pour la course que le 24 janvier. Un tel retard met en danger l'avenir de la structure composée de 10 skis clubs du massif. Ces derniers sont fragiles financièrement. Sans parcours de repli autorisés en cas de manque de neige, la Transjurassienne a du plomb dans l'aile. Elle pourrait perdre à terme son label "Wordloppet", qui la fait jouer dans la cour des courses longue distance.

Specateurs interdits dans le Risoux

Cette année, la "Transju" se fera sous très haute surveillance environnementale. Le public et les skieurs seront informés sur la présence du grand tétras à certains endroits du parcours. L'accès aux spectateurs sera interdit dans la forêt du Risoux entre Bois d'Amont et Bellefontaine. Les personnes ne respectant pas les arrêtés pourront être verbalisés. Les motoneiges seront également limitées en nombre sur la course.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transjurassienne sport