Covid-19 : quelles sont les nouvelles mesures contre la propagation du coronavirus dans le Doubs ?

Le préfet du Doubs et les élus locaux s'exprimaient ce lundi 21 septembre pour présenter de nouvelles mesures contre la propagation du Covid-19, alors que le département du Doubs est désormais en rouge. Détails. 

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © Harald Tittel/ Maxppp
Le Doubs s'approche de la barre surveillée des 60 cas positifs de Covid-19 pour 100 000 habitants. Un seuil qui a fait basculer officiellement le département en zone rouge après la parution d'un décret samedi 19 septembre au Journal officiel et a poussé les autorités locales à prendre de nouvelles mesures pour enrayer la propagation du virus. Dans notre département, l'âge moyen des personnes testées positives est de 35 ans.

Ce lundi 21 septembre, la préfecture du Doubs a souhaité communiquer de nouvelles mesures pour lutter contre le virus. Anne Vignot, maire de Besançon, Marie-Noëlle Biguinet, maire de Montbéliard, Patrick Genre, maire de Pontarlier, Christine Bouquin, présidente du département du Doubs ainsi que Jérôme Narcy, délégué départemental du Doubs à l'ARS Bourgogne-Franche-Comté ont souhaité revendiquer une forte unité dans la lutte contre le coronavirus. 

"Tout va se jouer dans les 3 semaines"

"Nous savons désormais qu'il n'y a pas de ligne Maginot entre une jeunesse peu impactée par les formes graves, et les anciens et les personnes vulnérables qui seraient épargnés. Aucune société ne pourrait accepter qu'à l'hôpital nous puissions avoir à faire des choix dramatiques. Le système hospitalier ne tiendrait pas. Il faut tout faire pour que cela ne se reproduise pas. Tout va se jouer dans les trois semaines à venir" a expliqué le préfet du Doubs. 

À ce jour, il n'y a aucun cas de Covid-19 dans les EHPAD du Doubs. Jérôme Narcy, de l'ARS BFC a tenu à rappeler : "En Bourgogne-Franche-Comté, 71 personnes ont une forme grave du virus. C'est 25 de plus que la semaine précédente. Ce lundi, le Doubs est préservé avec aucune personne en réanimation mais sept hospitalisées. Cette situation clémente est emmenée à évoluer défavorablement. C’est tout l’enjeux".

De nouvelles mesures ont été prises dans le Doubs : 

- Port obligatoire du masque sur les campus et cités universitaires dans le Doubs 

- À Pontarlier, le port du masque obligatoire dans l'hyper-centre, en englobant les principaux établissements scolaires

- À Montbéliard, le port du masque obligatoire généralisé à tout le centre-ville

- Pour les établissements recevant du public de type L : salles de spectacles, cinéma, théâtre...
Ces salles doivent remettre en place des distanciations entre les groupes. Un siège entre chaque groupe.

- Mariages et enterrements : respect du port du masque et distanciation sociale suffisante, c'est à dire 4m2 par personne.

- Buvettes et points de restaurations dans les enceintes sportives : interdiction de ces activités dès lors qu’elles sont debout.

- Télétravail à nouveau recommandé dans les administrations et auprès des entreprises. 

La maire de Besançon, Anne Vignot, a également annoncé le déploiement d'"ambassadeurs" pour aller à la rencontre des personnes qui se rassemblent, afin de rappeler les gestes barrières. 

Le durcissement des sanctions

Le préfet du Doubs Joël Mathurin a précisé avoir pris plusieurs sanctions, notamment à Besançon, à destination de certains commerces du centre-ville. "J’ai déjà pris cinq mesures de fermeture administrative, et deux sont actuellement en cours" a-t-il expliqué.

Les sanctions individuelles concernant les réfractaires au port du masque vont également être mises en place : "Nous avons fait 3 semaines de pédagogie. Quelques amendes, mais une dizaine seulement, ont été dressées. Maintenant, nous allons clairement progresser dans le signal qui sera donné. Nous serons amenés à prendre des mesures de sanction désormais."

Des mesures potentielles dans les petits communes

"Nous allons ouvrir une concertation avec les élus des communes de plus de 5000 habitants" a expliqué Patrick Genre, en sa qualité de président de l'association des maires de France dans le Doubs. En effet, des communes de plus de 5000 habitants comme Valentigney, Audincourt ou encore Seloncourt, pourraient voir des mesures de port du masque obligatoire tomber dans les jours qui viennent, si la situation ne s'améliore pas.

"La logique voudrait qu’on aille un peu plus loin concernant certaines communes, mais je ne peux pas vous répondre pour l’instant. Cela fait partie des sujets que nous allons concerter avec les maires des communes" a précisé Joël Mathurin.

En Franche-Comté, le Territoire de Belfort est également passé en zone rouge avec le même taux d'incidence que dans le Doubs entre le 9 et le 15 septembre. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société