Crash d'un avion militaire à Glamondans dans le Doubs : le pilote suisse acquitté par la justice militaire

L'appareil un avion de combat F/A-18 s'était écrasé le 14 octobre 2015 dans le Doubs près de la frontière suisse. Le pilote un homme de 38 ans avait pu s'éjecter à temps avant que l'appareil ne prenne feu.

L'avion militaire suisse s'était crashé en octobre 2015 sur la commune de Glamondans dans le Doubs.
L'avion militaire suisse s'était crashé en octobre 2015 sur la commune de Glamondans dans le Doubs. © Ludovic LAUDE - maxPPP

Le pilote suisse n'avait été que légèrement blessé. L'appareil non armé s'était écrasé peu avant 11h30 dans une zone non habitée à Glamondans dans le Doubs. Le plan Sater de secours aéroterrestre avait été activé.

Le pilote s'entraînait au combat aérien avec deux autres avions de type Tigers F-5 des forces aériennes suisses. Dans la dernière phase de l'exercice, l'avion était parti en vrille et avait perdu rapidement de l'altitude,forçant le pilote à s'éjecter.

L'homme jugé par un tribunal militaire

Le procureur militaire a réclamé une amende avec sursis jeudi 10 décembre, lors de son réquisitoire, pour plusieurs violations du règlement militaire par négligence ainsi que pour avoir détruit du matériel militaire par négligence. Mais, dans son jugement rendu vendredi à Aarau dans le nord de la Suisse,le Tribunal militaire 2 n'a pas donné suite et a donné raison à la défense qui demandait l'acquittement.
    
Les dégâts ont atteint 55 millions de francs suisses (environ 51 millions d'euros), selon l'acte d'accusation.
  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aviation économie aéronautique armée société sécurité suisse international