Des postiers toujours en grève

Les facteurs de Valdahon, Morteau, Maîche et Pierrefontaine-les-Varans sont toujours en grève. Un mouvement qui dure depuis maintenant 11 jours et qui s'est durcit aujourd'hui, faute d'ouverture de négociations sérieuses, selon les grévistes.

Le mot qui fâche les manifestants est "sécabilité". La sécabilité a été mise en place en 2007 pour pallier les suppressions d'emplois à La Poste. Pour la distribution du courrier, cela consiste à découper les tournées de façon à en répartir la charge de travail sur les facteurs restants en plus de leur tournée attitrée.

160 
C'est le nombre de jours de sécabilité demandé aux facteurs des quatre établissements entrés dans le conflit depuis le lundi 23 février. Soit environ 1 jour sur deux.
Les heures supplémentaires n'étant pas payées en retour, les facteurs trouvent inadmissible cette situation. Ils font partie des facteurs à qui l'on demande le plus de jours de sécabilité avec les centres de Blettrans et de Clairvaux.

25
Ils sont aujourd'hui 25 facteurs en grève soit le quart des facteurs des quatre sites.

Un reportage d'Élisabeth Braconnier, Jean-Marie Baverel et Jacky Paulin avec Julien Juif : délégué syndical régional Sud-PTT, Angélique Martin : factrice à Pierrefontaine-les-Varans et Dominique Cressier : directrice régionale de projet courrier-colis "La Poste"