Énergies renouvelables : la géothermie mise en place à Chemaudin

On parle souvent du bois dans notre région comme alternative au pétrole pour alimenter des chaudières. On évoque beaucoup moins la géothermie. La Franche-Comté n'est pas une zone où l'on peut trouver des gisements d'eau chaude en profondeur. Et pourtant les projets fusent.

D. Colle
D. Colle
Le village de Chemaudin près de Besançon, 1500 habitants, a décidé d'investir dans du chauffage par géothermie pour son école. Un choix réalisé dans le cadre d'une rénovation énergétique aux normes BBC.  Pour ce système géothermique, l'investissement de 300 000 € a été financé par l'Ademe à hauteur de 30% et le reste par la commune de Chemaudin.   La Région, l'Europe,  l'ADEME (agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) et Chemaudin  ont financé la rénovation totale du bâtiment. Ce système de chauffage est un investissement très rentable et qui satisfait tout le monde. C'est l'un des projets les plus importants menés en Franche-Comté.  33 projets ont été financés par l'Ademe depuis 2009. Un nombre qui place la région au 3ème rang national en matière de géothermie.


Reportage Emmanuel Rivallain et Denis Colle
durée de la vidéo: 02 min 11
Géothermie





Qu'est-ce que la géothermie
La géothermie est l’exploitation de la chaleur stockée dans le sous-sol. L’utilisation des ressources géothermales se décompose en deux grandes familles : la production d’électricité et la production de chaleur. En fonction de la ressource, de la technique utilisée et des besoins, les applications sont multiples. Le critère qui sert de guide pour bien cerner la filière est la température. Ainsi, la géothermie est qualifiée de « haute énergie » (plus de 150°C), « moyenne énergie » (90 à 150°C), « basse énergie » (30 à 90°C) et « très basse énergie » (moins de 30°C).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergies renouvelables environnement